Manhaé : une préparation naturelle pour la ménopause

  • nie et la fatigue passagère ;
  • Du bêta-carotène ou provitamine A : c’est le précurseur de la vitamine A qui aide à conserver l’élasticité de la peau ;
  • L’huile de bourrache : aide à retrouver et à conserver l’éclat de la peau ;
  • Le zinc et la vitamine E : protègent les cellules contre le stress oxydatif.

Le point sur les effets secondaires et les contre-indications

Le traitement hormonal substitutif est connu pour son efficacité et son rôle dans la prévention de l’ostéoporose. Toutefois, ses nombreux effets secondaires et les risques de cancer de l’utérus, de phlébite et d’accident vasculaire cérébral (AVC) qu’il induit pousse de nombreuses femmes à se diriger vers les solutions naturelles en concertation avec leur médecin traitant.

Quid des effets secondaires et des contre-indications de Manhaé ?

  • Le bêta-carotène contenu dans ce complément alimentaire a fait l’objet de nombreuses études dans la sphère médicale. Le dernier avis de l’Autorité Européenne de Sécurité des Aliments date de janvier 2012 et fait état de la conclusion suivante : l’ingestion du bêta-carotène comme additif nutritionnel et comme complément alimentaire à un dosage inférieur à 15 mg par jour n’augmente pas les risques de cancer du poumon chez les fumeurs comme chez les non-fumeurs. La dose journalière recommandée de Manhaé est d’une capsule pendant le repas, soit environ 3,1 mg de bêta carotène par jour (5 fois moins que la dose plafond) ;
  • Une dose de Manhaé apporte seulement 4 Kcal, il n’y a donc pas de risque de prise de poids ;
  • Bien qu’aucun cas « nutrivigilance » n’ait été observé concernant l’association de Manhaé et d’un traitement d’hyper-cholestérolémie, nous vous recommandons de demander l’avis de votre médecin si vous avez un excès de cholestérol ;
  • Manhaé ne contient pas d’hormones ni de phyto-estrogènes (contenues dans le soja, le lin, la sauge, le houblon, le trèfle et le fenouil). Ce complément alimentaire peut donc très bien être pris en support du Traitement Hormonal de la Ménopause (THM) sans risquer le surdosage ;
  • Manhaé ne contient ni hormones, ni substances « homone-like ». Il n’y a donc pas de contre-indications à utiliser Manhaé en cas de cancer de type hormono-dépendant. Nous vous conseillons toutefois de prendre l’avis de votre médecin.

Manhaé pour la ménopause : nos conseils

Bien que le fabricant n’émette pas de réserve quant à l’utilisation de Manhaé tout au long de l’année, nous vous conseillons de faire des pauses d’un mois entre chaque cure de 4 mois. Prenez une capsule de Manhaé par jour au cours du repas afin d’éviter les remontées digestives qui peuvent survenir à cause des endophospholipides de poisson. La boîte de Manhaé se présente sous trois formats : 1 mois (15 €), 2 mois (25 €) et 3 mois (34 €).

Progestérone Naturelle