Les oestrogènes , comment soigner première partie | Miss Frottis

Miss Frottis
ou 30 ans d'écoute patiente

← Les oestrogènes naturels
Comment utiliser la crème à l’oestradiol →

10 juillet 2013

Les oestrogènes : comment soigner, première partie

 

Que faire quand on fabrique trop d’oestrogènes ?
On peut utiliser des soins naturels pour freiner le travail des ovaires : traitement homéopathique ou capsule d’huile d’onagre à prendre de la fin des règles aux règles suivantes.
 

On peut prendre de la progestérone qui va diminuer le flux des règles, limiter la tension dans les seins.
On peut utiliser la pilule : c’est le moyen de plus efficace pour supprimer les désagréments des OPK . Les règles deviennent régulières, indolores, de quantité normale, la peau perd ses vilains boutons, les cheveux graissent moins …mais le problème reviendra tel quel à l’arrêt de la pilule. Et puis, si on veut un enfant , la pilule ce n’est pas le top : il vaut mieux utiliser des moyens non contraceptifs pour améliorer le travail des ovaires !
Dans le syndrome prémenstuel qui est un désagrément lié à un conflit entre les oestrogènes , secrétés en trop grande quantité, et la progestérone , jamais secrétée en quantité suffisante, la mise au repos des ovaires de façon « musclée » par du Lutenyl par exemple, pris 21 jours sur 28 , marche remarquablement bien.

Que faire quand on fabrique peu d’oestrogènes ?
On peut utiliser de la phytothérapie : il existe des oestrogènes dans le soja de Ymea, Gydrelle phyto, Menophytea. Beaucoup de médecins pensent que ces oestrogènes peuvent booster un K du sein, moi, je n’ai aucune opinion tranchée sur ce sujet. Le soja ne marche pas sur toutes les femmes : sur les femmes menues , il ne donne aucun résultat.

 
 
Il existe d’autres produits sans soja qui se révèlent utiles dans la sécheresse des muqueuses comme Donalis, Elteans, Preservision.
Les crèmes et ovules aux oestrogènes sont remarquables pour traiter la sécheresse vaginale et vésicale ainsi que la névralgie pudendale post ménopausique. Il existait des crèmes à l’estriol très performantes ( Gydrelle Trophicrème, Physiogyne) mais les pharmacies sont en rupture de stock. Il n’existe plus que les gélules de Trophigil et les ovules de Colpotrophine pour le vagin et Colpotrophine crème pour la vulve.
Seule Colpotrophine ne passe pas la barrière muqueuse. Toutes les patientes ayant eu une pathologie aggravée par les oestrogènes comme l’endométriose ne doivent utiliser que Colpotrophine

Dans la névralgie pudendale, il faut un ovule tous les soirs pendant dix jours afin de faire un traitement de choc vaginal.
Colpotrophine ovules est le traitement miracle des cystites à répétition de la femme ménopausée à raison de deux ovules par semaine.
Sinon, pour traiter une sécheresse banale , un ovule tous les deux ou trois jours suffisent.
Attention : la crème Colpotrophine n’est pas suffisante pour prévenir les cystites à répétition car elle ne va pas jusqu’aux parois vésicales. Par contre cette crème est très utile dans le post partum pour permettre une reprise facile de la vie sexuelle .
Cet ovule de Colpotrophine  recoule, c’est assez désagréable. Beaucoup de patientes préfèrent utiliser des crèmes intravaginales à l’estriol qui sont Gydrelle ou Trophicrème ou Physiogyne, avec un point noir : désormais le marché est mondialisé, les femmes des pays émergents veulent se soigner comme les Occidentales ce qui provoque des ruptures de stock fréquentes et fort désagréables. A noter que l’on peut se servir de l’applicateur de Gydrelle pour mettre de la Colpotrophine crème et l’utiliser en application intra vaginale quand on manque de Gydrelle.
Trophigil est aussi à base d’estriol mais , jusqu’à présent, il n’y a pas eu de pénurie sur ce médicament. Il s’utilise sur le long terme à raison d’un ovule tous les deux jours . Comme l’ovule est une petite gélule, cela ne recoule pas.
Tous ces traitements sauf Colpotrophine sont interdits
pendant la grossesse
si on a de l’endométriose
si on a eu un K du sein (aucun problème pour un K de l’utérus opéré)
Attention, il existe de possibles allergies à Colpotrophine et qui peuvent survenir n’importe quand même après des années d’utilisation. L’allergie se manifeste par des brûlures violentes ou des démangeaisons. Le PV ne révèle pas de candida . Je prescris alors une irrigation d’Opalgyne et un mois de Livial…et tout guérit en quatre jours. Après, il faut changer de produit local, bien sûr .
Il existe aussi des échec à Colpotrophine qui sont incompréhensibles : c’est comme si les soins n’avaient pas été apportés : les muqueuses sont fines, brûlantes et recouvertes de pertes blanches un peu glaireuses qui signent l’atrophie. Il est alors indispensable de traiter différemment , par Livial notamment pour faire cesser au plus vite les désagréments.
Dans mon prochain billet, je parlerai des oestrogènes en traitement général.

Signaler ce contenu comme inapproprié

À propos de gyne30

Médecin gynécologue, féministe de terrain et désireuse de faire partager ses trente ans d’expérience autant humaine que médicale.

Voir tous les articles de gyne30 →

Cette entrée a été publiée dans Médecine, Non classé, avec comme mot(s)-clef(s) colpotrophine, colpotrophine ovules, gydrelle, physiogyne, syndrome pré menstruel, trophicreme, trophigil. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. |

← Les oestrogènes naturels
Comment utiliser la crème à l’oestradiol →

199 commentaires à Les oestrogènes : comment soigner, première partie

  • Bonsoir,
    Toutes les femmes ont elles de la sécheresse vaginale à la ménopause?
    Les crèmes à l’oetriol sont elles obligatoires pour que le vagin conserve sa souplesse,
    ou de simples crèmes  » hydratantes  » genre replens sont elles suffisantes.
    Est ce que la sécheresse du vagin s’aggrave avec le temps?.
    Le mieux n’est il pas le ths, quand on peut le supporter?
    Et merci pour vos articles.

    Rédigé par : nora |
    le 10 juillet 2013 à 21:54
    |
    |

  • Nora chaque femme est différente
    Certaines ont une sécheresse intense, impressionnante et d’autres gardent un vagin trophique
    Bizarrement, la sécheresse disparaît à …70 ans !
    Il n’est pas utile d’utiliser des produits à base d’estriol quand un simple gel lubrifiant suffit
    L’avantage des crèmes et ovules à l’estriol c’est qu’ils sont peu coûteux et remboursés sécu
    Il existe des crèmes non hormonales remarquables comme Replens ou Mucogyne mais , pour qu’elles fonctionnent, il faut en mettre souvent et beaucoup ce qui revient une fortune
    Mucogyne doit être passé sur la vulve trois fois par jour et en application intravaginale une à deux fois par jour et là, c’est efficace.
    Oui le TSH est mieux quand on peut le supporter car il évite les manipulations désagréables mais, parfois, même le THS ne suffit pas et il faut mettre Colpotrophine en accompagnement, surtout dans les cystites à répétition où ces ovules font merveille pour ne pas rechuter.
    Donc à chaque femme son produit

    Rédigé par : gyne30 |
    le 10 juillet 2013 à 22:30
    |
    |

  • Bonsoir docteur. Colposeptine et Colpotrophine, c’est pareil?

    Rédigé par : Nadjima |
    le 11 juillet 2013 à 01:29
    |
    |

  • Non nadjina colposeptine contient des antibiotiques et ne peut pas être utile dans la sécheresse vaginale

    Rédigé par : gyne30 |
    le 11 juillet 2013 à 07:36
    |
    |

  • Bonjour Docteur,
    Je me pose un peu les mêmes questions que Nora étant donné que j’ai 50 ans et même si je ne suis pas ménopausée et le serai certainement tardivement comme l’avait été ma mère (j’ai mes règles tous les 28 jours environ et elles durent plusieurs jours avec des « écoulements conséquents » 2 à 3 jours puis des petits saignements pendant encore 3 à 4 jours), j’ai toutefois en ce moment des pb de sécheresse liés je pense à une mycose récente et/ou à son traitement (Lomexin ovules et crèmes).
    Vous m’aviez d’ailleurs répondu à ce sujet dans les commentaires sur votre articles du 20 juin 2012 « Savoir interpréter un frottis » et conseillé de traiter cette sécheresse avec Saugella bleu, Trophigil ou Replens.
    Cela me soulage beaucoup et je vous remercie infiniment de vos conseils. J’ai commencé avec Replens mais comme je sentais encore de l’irritation sous forme de picotements dans le vagin surtout au niveau du col, je l’ai remplacé temporairement par Geliofil que je vais utiliser pendant une semaine (1 dose par jour) et je poursuivrai ensuite avec Replens. En parallèle j’utilise Monasens pour la vulve et les rapports.
    Je me pose au final 3 questions :
    – Dois-je faire de temps en temps des dosages hormonaux pour connaître mon taux d’oestrogènes et suivre un traitement au long cours s’il est bas ou me fier uniquement à mon ressenti comme je pensais le faire ?
    – Si j’utilise des gels pour la sécheresse et/ou la lubrification quand le besoin s’en fait sentir, dois-je en interrompre l’utilisation avant un examen gynécologique tel qu’un frottis, et dans l’affirmative combien de temps avant ?
    – Si je vais à la piscine (j’y vais pour des pb de poids et de dos mais n’y suis pas retournée pour l’instant), et sachant que la piscine favorise et les mycoses et la sécheresse vulvaire comme vous me l’aviez rappelé, dois-je en rentrant utiliser préventivement un produit et lequel ?
    Encore mille mercis pour ce blog et vos précieux conseils.

    Rédigé par : Lola |
    le 11 juillet 2013 à 10:05
    |
    |

  • Bonjour,
    est-ce que je peux demander à mon endocrinologue de me prescrire des ovules trophigil (je la vois bientot), ou est-ce que seul un gyneco les prescrit?

    Rédigé par : chacha |
    le 11 juillet 2013 à 10:47
    |
    |

  • Je pense que votre endocrino peut prescrire ces gélules chacha

    Rédigé par : gyne30 |
    le 11 juillet 2013 à 10:54
    |
    |

  • lola oui vous pouvez faire un dosage d’estradiol en plein milieu du cycle
    les produits anti sécheresse ne modifient ni PV ni frottis
    pour la piscine , je n’ai aps de solution à part un cicatridine avant d’y aller et savonnage au saugella sitôt sortie de l’eau

    Rédigé par : gyne30 |
    le 11 juillet 2013 à 11:53
    |
    |

  • Bonsoir,
    Pourquoi les crèmes vaginales c’est de l’oestriol et non pas de l’estradiol ?
    C’est compliqué ces hormones, moi mon ths il m’apporte de l’estradiol, et pourquoi ne mettent t’ils pas de l’oestriol dedans?
    Lequel baisse le plus à la ménopause, l’estradiol ou l’oestriol.
    Connaissez vous le ratio de ces hormones secrété pendant la période génitale?

    Rédigé par : NORA |
    le 11 juillet 2013 à 19:09
    |
    |

  • nora les deux hormones baissent à la ménopause
    L’estriol soigne très bien les muqueuses et ne va pas dans les seins
    L’estradiol soigne les muqueuses et va partout
    le cerveau on dort mieux
    les articulations elles sont moins douloureuses
    le centre du plaisir la libido augmente (un peu)
    le vagin il est moins sec
    le centre de la régulation thermique on n’ a plus de BDC

    Rédigé par : gyne30 |
    le 11 juillet 2013 à 23:42
    |
    |

  • Bonjour Docteur,
    J »

    Rédigé par : Alexandra |
    le 12 juillet 2013 à 15:55
    |
    |

  • Bonjour Docteur,
    J’ai 55 ans, pas encore ménopausée, même si ça commence à cafouiller sérieusement, mes dernières règles datent d’avril 2013, mais j’ai déjà de sérieux problèmes de sécheresse vulvaire et vaginale, d’ailleurs j’ai bien eu du mal au dernier frottis. J’ai eu les résultats et je constate que « étalements assez abondants sont constitués par une population malpighienne représentée par une majorité de cellules parabasales, de rares cellules intermédiaires. Absence de cellule cylindrique endocervicale. Substance de fond comportant quelques polynucléaires et de rares hitiocytes. Flore mixte peu abondante. Conclusion : MUQUEUSE ATROPHIQUE. Absesnce d’élément suspect de malignité.
    En ce qui concerne ce que je ressens comme symptômes, ce sont par moment une forte inflammation, dans la zone vagin-vessie, qui me donne des envies d’uriner, tant je ressens un inconfort, (et je précise qui n’est pas une cystite) ça peut durer plusieurs heures et disparaître, sauf que maintenant ça revient souvent… Et ce depuis des années, mais là ça s’accentue. Avec aussi parfois des espèces de sécheresse vulvaire terrible. (et aucune infection bien sûr, je le précise°)
    Mon gynéco m’avait prescrit lorsqu’il avait fait le frottis, du Gydrelle en gel, voulait me donner aussi Colpotrophine en crème. Bon, le problème et j’espère qu’il ne fait pas d’erreur (je n’ai pas commencé le traitement) c’est qu’en 2011 j’ai fait une thrombophlébite suite à une déchirure musculaire sous pilule !!!!! Donc, j’ai un peu peur, même pour le traitement local. En plus, je n’ai pas envie que ça réactive des règles. Mais c’est vrai que l’inconfort devient un peu trop pénible. Déjà pour introduire le spéculum il a fallu s’y reprendre à deux fois.
    Merci pour vos conseils et belle journée à vous

    Rédigé par : Alexandra |
    le 12 juillet 2013 à 16:04
    |
    |

  • bonjour
    je me permets de vous recontacter pour quelques questions
    -Que conseillez vous en nettoyant quotidien ?
    – si on aime pas les tampons, est ce que les serviettes hygiéniques sont valables ?
    Merci beaucoup

    Rédigé par : Nathalie |
    le 16 juillet 2013 à 15:13
    |
    |

  • Moi j’aime
    Saugella bleu
    Myleuca ou Jailis si odeurs fréquentes
    Savon d’Alep si eczéma
    Je préfère la diva cup aux serviettes hygiéniques
    Les serviettes doivent être premier prix (il y a moins de produits allergisants dedans)

    Rédigé par : gyne30 |
    le 16 juillet 2013 à 17:25
    |
    |

  • Merci pour vos conseils.
    Je ne me sens pas a utiliser la cup, que pensez vous des serviettes bio lavables ?

    Rédigé par : Nathalie |
    le 17 juillet 2013 à 08:55
    |
    |

  • Je ne les connais pas , vous nous direz si c’est valable et non allergisant nathalie

    Rédigé par : gyne30 |
    le 17 juillet 2013 à 09:46
    |
    |

  • que pensez vous de microval ?
    pour qui est elle faite ?
    merci de votre aide

    Rédigé par : pipo |
    le 17 juillet 2013 à 13:15
    |
    |

  • pipo
    Microval est géniale pour toutes les femmes qui ne supportent pas les hormones sauf celles qui ont des règles hémorragiques ou qui sont tête en l’air
    Pas de prise de poids, de cholestérol, de tension, de jambes lourdes, de mastose, de chute de la libido
    Question acné , c’est pas le top …mais il y a pire

    Rédigé par : gyne30 |
    le 17 juillet 2013 à 13:49
    |
    |

  • Plus de Tricilest, prendre Jasmine me fait un peu peur et avoir un enfant ne me déplairait pas (mon ami vit à New York de toute façon donc les risques sont limités). Existe t il une alternative au « sans pilule du tout » qui entraîne chez moi OPK (acné, pilosité excessive, sécheresse vaginale)? J’entends pas là un traitement permettant d’équilibrer les hormones sans être contraceptif pour autant.
    En vous remerciant,

    Rédigé par : marilyn |
    le 18 juillet 2013 à 14:47
    |
    |

  • Un tt homeo plus de l’huile d’onagre marilyn serait approprié

    Rédigé par : gyne30 |
    le 18 juillet 2013 à 16:42
    |
    |

  • Essai d’oestrodose, rien à faire même symptômes qu’avec estréva, insomnie, anxiété et irritabilité, donc j’arrête. Aérodiol existe t’il encore?
    Est ce que cette intolérance peut disparaitre avec le temps, ou est ce vraiment que mon corps ne veut pas de ces hormones?
    C’est un galère pour moi qui voulait un traitement.

    Rédigé par : nora |
    le 19 juillet 2013 à 11:05
    |
    |

  • Non aerodiol n’existe plus en France et cette intolérance ne risque pas de passer
    Votre intellect veut un tt mais votre corps le refuse et c’st toujours le corps qui gagne

    Rédigé par : gyne30 |
    le 19 juillet 2013 à 11:27
    |
    |

  • Bonjour peut on prendre de l’huile d’onagre même si je suis sous lutéran 20 jours par mois car jai trop oestrogéne donc je ne fabrique pas de progétérone je suis une jeune femme de 35 ans est ce normal d’avoir ce dérèglement a mon âge et quelles seront les circonstance avec le temps?
    Ma 2ème question est pourqoi avec lutéran jai des petits saignement a partir de 14eme jour de mon cycle jusqu’au regle merci?

    Rédigé par : Carla |
    le 20 juillet 2013 à 14:08
    |
    |

  • Oui on peut prendre de l’onagre sous Luteran
    Oui c’est banal de fabriquer trop d’oestrogènes à 35 ans
    Votre utérus n’aime pas trop le luteran , ce n’est pas grave

    Rédigé par : gyne30 |
    le 21 juillet 2013 à 11:51
    |
    |

  • Bonjour pouvez m’aider car je voudrais savoir sil’huile d’onagre y’a t’ils d’autre solutions pour faire baisser mon taux oestrogene.
    On m’a dit que le yam et l’alechemille aussi corrigeait le trop oestrogene est ce vrai?
    S’il vois plait aidez moi car j’ai lu que sa provoquait des cancers le trop oestrogene.
    Y’a til d’autre solutions merci

    Rédigé par : Carla |
    le 21 juillet 2013 à 18:50
    |
    |

  • carla mais vous imaginez des choses qui ne sont pas !
    Le surplus d’oestrogènes en donne pas obligatoirement un K de l’utérus
    Pour ce qui est de la phytothérapie, je préfère que vous consultiez un naturopathe

    Rédigé par : gyne30 |
    le 21 juillet 2013 à 18:59
    |
    |

  • Bon je n’insisterai pas, visiblement vous avez raison mon corps le refuse, dommage.
    Heureusement que je ne fais pas le même refus avec le lévothyrox car sans hormones de remplacement pour la thyroide il parait que l’on ne peut pas vivre, et moi on m’a ôté ma thyroide, je vous avoue que je suis déçue que mon corps ne le supporte pas.

    Rédigé par : nora |
    le 22 juillet 2013 à 09:26
    |
    |

  • Bonjour,
    J’ai 32 ans et je suis OPK.
    J’ai accouché en novembre dernier d’un beau bébé de plus de 4 KG, comme l’aîné il y a maintenant 3 ans 1/2. Pendant cette grossesse, j’ai suivi un régime strict lié au diabète gestationnel et j’ai perdu beaucoup de poids.
    Or, depuis le retour de couches au mois de mai, j’ai des règles hémorragiques, régulières toutes les 4 semaines 1/2… ce qui me réjouit quant à la régulation des ovulations, mais qui me laisse complétement à plat!
    Mon gynécologue me propose la pose d’un SIU Mirena, mais à la lecture de votre blog je m’interroge, surtout pour les difficultés que j’ai à perdre du poids et la tendance à l’androgénie (pilosité excessive, poils de barbe et alopécie…)
    Qu’en pensez-vous? Quelle alternative pour remonter la pente après ces successions d’hémorragies?

    Rédigé par : Lil |
    le 23 juillet 2013 à 23:30
    |
    |

  • Bonsoir,
    j’ai trouvé votre article très intéressant, étant justement concernée par un excès d’oestrogènes, mon médecin ne m’a jamais apporté de réponses claires à ce sujet. Il m’a diagnostiqué la « maladie de Reclus », la formation de nodules dans les seins. Ceux-ci sont douloureux surtout en fin et début de cycle. J’ai récemment remarqué à plusieurs reprises un écoulement des deux seins lorsque je me lève le matin, est-ce dû à cet excès d’oestrogènes? comment puis-je me soigner? mon médecin ne me prescrit que du Progestogel mais ça n’a pas grand succès, mes seins sont toujours douloureux, et…ils coulent! (je ne suis pas enceinte, je suis sous Mercilon depuis 11 ans non stop sans jamais avoir changé de pilule…) que me recommanderiez-vous? merci de m’éclairer je me sens un peu perdue!

    Rédigé par : Roxanne |
    le 24 juillet 2013 à 00:10
    |
    |

  • Ce sont vos kystes qui se vidangent et coulent Roxanne
    Avez vous essayé Lutenyl ? C’est un progestatif pur puissant très contraceptif qui soigne la maladie de Reclus tant que vous prenez cette molécule 20 jours sur 28
    L’allaitement prolongé de neuf mois est aussi un bon soin et la ménopause vous guérira définivement

    Rédigé par : gyne30 |
    le 24 juillet 2013 à 08:29
    |
    |

  • lil pas de Mirena dans les OPK avec surpoids et pilosité mais plutôt une pilule adaptée : Qlaira ou une ancienne pilule que vous supportiez

    Rédigé par : gyne30 |
    le 24 juillet 2013 à 08:30
    |
    |

  • Bonjour docteur,
    Suite à un manque d’oestrogènes, ma gynéco m’ a prescrit Physiogyne ovule, cependant, ces derniers me brûlent fortement pendant une heure et puis tout redevient normal après ! Est ce normal ? Dois je continuer le traitement ?

    Rédigé par : Elise |
    le 31 juillet 2013 à 19:07
    |
    |

  • C’est embêtant vous faites une réaction aux excipients Et si vous testiez physiogyne en gel pour savoir si c’est bien mon diagnostic qui est le bon ? Votre pharmacien fera le changement

    Rédigé par : gyne30 |
    le 31 juillet 2013 à 19:52
    |
    |

  • Vous parlez de Physiogyne crème ?

    Rédigé par : Elise |
    le 31 juillet 2013 à 20:09
    |
    |

  • Bonjour Docteur,
    Je suis tombée par hasard sur votre blog que j’ai parcouru avec attention et j’y ai lu beaucoup de choses intéressantes. Tout d’abord et au nom de toutes les femmes qui sont amenées à consulter un jour un gynécologue : un grand merci! A vous qui ne remettez pas la parole de vos patientes en doute!! En effet, qui mieux que nous même pouvons savoir ce qui semble « anormal » chez nous! Cela me rappelle cette gynécologue (fort peu aimable) qui m’avait dit alors que je débutait la prise de pilule que ma baisse de libido et le dessèchement vaginal que je ressentais était « dans ma tête! Je n’avais pas et n’ai toujours pas fait d’études de médecine mais je savais bien où se situait mon appareil génital : plutôt dans le bas ventre et non dans ma tête:)
    Cet épisode m’a un peu refroidi quand à l’utilisation de la pilule.
    Quelques années plus tard et après m’être beaucoup renseignée je me suis orientée vers un anneau vaginal. C’est en effet un excellent moyen de contraception puisque je j’ai saigné pendant 3 semaines et que cette « délicieuse » période a été accompagnée d’un espèce de dépression! (qui s’est arrêtée très rapidement après l’arrêt de l’anneau contraceptif).
    Si j’ai bien lu et décrypté vos écrits je serai plutôt dans une sur production d’oestrogènes.
    Bref, je vais avoir 41 ans et pas d’envie immédiate d’enfants, une vie stable avec mon compagnon et je suis de nouveau à la recherche d’un contraceptif qui ne soit pas à base d’hormones. Il reste donc le stérilet mais j’ai encore quelques craintes. Je ne souhaite pas avoir des règles qui dureraient trop longtemps. A l’heure actuelle je suis sur des règles d’une semaine. Elles viennent sur 2 ou 3 jours avec de faibles saignements, suivi de 2 jours forts et cela diminue progressivement. Le stérilet au cuivre serait-il dans mon cas une bonne alternative ? Peut-on réduire le flux si ce dernier devient trop important à cause du stérilet à l’aide d’une médication?
    Je précise que je suis sujette au syndrome prémenstruel : douleur dans le bas ventre, migraines, boutons, irritations et grande sensibilité (comme une dépression), et parfois douleurs dans les seins.Je prends en cure de 15 jours de l’huile d’onagre. Je sens ainsi une nette amélioration au niveau des seins.
    Bien à vous.

    Rédigé par : sandra |
    le 05 août 2013 à 15:37
    |
    |

  • sandra je pense qu’une contraception naturelle serait la plus appropriée : cape caya clearblue ovules pharmatex car le diu va accentuer le SPM
    Si vous tentez le DIU ne demandez qu’un modèle short sinon les règles seront hémorragiques
    On peut prendre Exacyl cp et / ou ampoule pour diminuer le flux et prendre du fer

    Rédigé par : gyne30 |
    le 05 août 2013 à 18:39
    |
    |

  • Bonsoir,
    Merci beaucoup pour toutes les infos!
    Bonne soirée.
    Bien à vous.

    Rédigé par : sandra |
    le 05 août 2013 à 22:55
    |
    |

  • Bonjour Docteur
    Merci beaucoup pour ce billet sur les oestrogènes ! Ce sont des troubles qui nous touchent, nous les femmes, tellement souvent et auxquels on accorde habituellement pas ou peu attention !!
    Voilà mon problème. Il y a quelques années j’étais sans contraception et j’avais remarqué que j’avais des symptômes assez fort avant mes règles, le fameux SMP qui débutait environ 10 à 15 jours avant mes règles. Puis à la suite des règles j’étais tranquille environ 10 jours. Ensuite j’ai pris la pilule pendant 8 mois mais j’ai du l’arrêter car j’étais trop sensible aux oestrogenes, je me suis mise à gonfler comme un ballon au bout de 4 mois, et j’ai beaucoup grossi au niveau du ventre et de la taille alors que je n’avais jamais eu de problème à ce niveau là. Je suis donc maintenant sous DIU au cuivre, j’ai un peu minci mais le SMP est réapparu en force, plus seulement avant les règles, également après les règles avec maux de têtes le soir et parfois un sentiment de tristesse profond qui me prend comme ça subitement, me fait pleurer et se transforme en crise d’angoisse ( j’ai l’impression que mon corps tremble de l’intérieur). On m’a dit que je pouvais être dépressive, mais je n’y crois pas car excepté ces crises, je suis souriante, partante pour faire plein d’activités et y prend du plaisir. Ah et aussi, je suis bien pendant mes regles, ventre tout plat, pas trop fatiguée, car pas un flux très abondant ! Je vis à l’étranger et lors d’un retour en france, j’ai consulté une endocrinologue, qui m’a prescrit des gélules de progesterone naturelle à prendre du 17eme au 26eme jours du cycle ( + bilan thyroïde et pas de probleme de ce côté là) Cependant, je ne peux pas attendre le 17eme jours car je commence déjà à me sentir mal peu de temps après mes règles qui durent environ 7 jours. A ce moment là, difficulté d’endormissement, voire insomnie, maux de tête, crises d’angoisses qui surviennent subitement, constipation. J’ai eu 30 ans l’année dernière et j’ai l’impression que mon SMP déja difficile à vivre s’est transformé et est maintenant présent en permanence sauf quand j’ai mes regles. Je vois bien que ma situation n’est pas habituelle et j’ai l’impression que prendre de la progesterone naturelle me fait du bien. Est ce qu’il serait possible que je puisse avoir besoin d’en prendre tout le mois ? Pourtant la progesterone n’intervient qu’en seconde phase du cycle. Est-ce mauvais d’en prendre aussi pendant la phase folliculaire ? Ne vaudrait il mieux pas que je prenne de l’huile d’onagre en continu plutôt ? Je suis vraiment perdue et je n’arrive pas à comprendre toutes ces réactions de mon corps.
    Bien à vous

    Rédigé par : Vanessa |
    le 28 août 2013 à 18:00
    |
    |

  • Vanessa vous nous décrivez le SPM typique !
    Bien sûr que vous pouvez prendre de la progestérone naturelle dès la fin de vos règles
    Votre corps sait ce dont il a besoin
    Il est bien sous progestérone naturelle, donnez lui en
    Vous pouvez associer l’huile d’onagre mais votre SPM est tellement violent que l’huile d’onagre ne suffira pas toute seule
    Pourquoi vous êtes comme ça ? Je n’en sais rien , une susceptibilité aux oestrogènes je suppose mais ce qui compte c’est que vous ayez trouvé ce qu’il faut pour vous soulager et si, en plus, ce qu’il faut n’a aucun effet secondaire !

    Rédigé par : gyne30 |
    le 28 août 2013 à 19:37
    |
    |

  • Merci pour votre réponse Docteur. Je ne sais pas si cette solution est sans effets secondaires. J’ai eu une mycose après deux cycles à prendre de la progestérone naturelle (pdt 10 jours par mois) et depuis, j’ai de légères démangeaisons quand j’ai mes règles mais qui passent toutes seules ensuite (des regles qui rendent le ph vaginal trop acide ?) Je dois aussi faire attention avec les tampons qui peuvent m’irriter alors qu’avant je n’ai jamais eu aucun problème avec. Pensez vous que la prise de progestérone peut favoriser le développement de mycose ? Sous pilule oestro-progestative je n’en avais pas.

    Rédigé par : Vanessa |
    le 28 août 2013 à 21:07
    |
    |

  • Peut-être Vanessa mais qu’est ce que vous voulez ? Vivre avec un SPM horrible ou avoir de petites démangeaisons ? Il faudrait voir avec un naturopathe l’utilisation d’aloe vera pour votre vulve et utiliser une coupe vaginale

    Rédigé par : gyne30 |
    le 28 août 2013 à 22:12
    |
    |

  • Oui oui vous avez raison. Je suis sous progesterone biogaran 200 (comprimé par voie orale). Il existe aussi du 100 ou des cremes à appliquer. Je ne sais pas pourquoi l’endocrinologue m’a donné du 200 d’office. J’ai peur que ça puisse engendrer un exces de progestérone. Ca correspond à combien de mg environ assimilé par le corps?
    Sinon quelle coupe vaginale vous préconisez ? j’ai testé la diva cup taille 1 pour celles qui n’ont pas eu d’enfant et malgré un mois d’essai, il y en avait toujours un peu qui coulait à côté, alors j’ai abandonné.

    Rédigé par : Vanessa |
    le 28 août 2013 à 22:54
    |
    |

  • vanessa la progestérone ne doit pas être génériquée quand on a des problèmes de santé Je vous conseille Utrogestan Pourquoi pas du 100 ? Il faut tester et voir si cela change vos irritations vulvaires
    Pour la cup, je n’ai pas d’expérience suffisante pour vous conseiller une marque plutôt qu’une autre

    Rédigé par : gyne30 |
    le 28 août 2013 à 23:16
    |
    |

  • Quand faut-il mettre les ovules de colpothrophine le matin ou le soir?

    Rédigé par : lucie |
    le 05 septembre 2013 à 13:03
    |
    |

  • toujours le soir lucie sinon ça recoule et c’est sans efficacité

    Rédigé par : gyne30 |
    le 05 septembre 2013 à 13:15
    |
    |

  • Bonjour, est-ce que les ovules trophigil passent la barrière de la peau et circulent dans le sang? si oui a t-on un risque d’avoir mal aux seins, de prendre du poids, rétentions d’eau etc?
    merci d’avance pour vos éclaircissements.

    Rédigé par : charlotte |
    le 08 septembre 2013 à 13:02
    |
    |

  • Oui les hormones de trophigil passent dans le sang mais en très très faible quantité charlotte
    De plus c’est de l’oestriol qui a vraiment un effet minimal sur le poids et les seins contrairement à l’oestradiol qui lui a un effet maximal sur les seins

    Rédigé par : gyne30 |
    le 08 septembre 2013 à 13:17
    |
    |

  • Merci pour votre réponse, donc si je mets 1 gélule de tropigil par jour comme préconisé par mon médecin, je ne devrais pas avoir de problème de mal aux seins ou de prise de poids?

    Rédigé par : charlotte |
    le 08 septembre 2013 à 13:57
    |
    |

  • Prise de poids ? Sûrement pas charlotte
    Mal au sein ? Là c’est aléatoire car il existe une composante psychosomatique à la douleur de sein

    Rédigé par : gyne30 |
    le 08 septembre 2013 à 15:13
    |
    |

  • des règles très douloureuses (perte de connaissances, urgences) et des ovaires microkystiques, sont -ils le signe evident d’une endometriose pour vous?
    je voudrais avoir des enfants un jour et c’est pour ça que depuis que ma gyneco m’a annoncé cette maladie elle m’obsède. mais jai vu que les médecins ne peuvent pas etre sur de leur diagnostique sans avoir fait de prélevement je crois. est ce vrai ?
    je prends climène et 1/2 comprimé d’androcur, et grace à ce traitement mes douleurs sont moins intenses lors des règles, supportables avec de l’antadis.
    je voulais arreter ma pilule et essayer un autre traitement pour essayer de faire partir l’endométriose donc ma gyneco ma dit de commencer à prendre des capsules d’huile d’onagre pendant un mois en meme temps que ma pilule, puis ensuite arreter la pilule et prendre avec l’huile d’onagre de la phyto (gemmo prog et gemmo stress)
    qu’en pensez vous ?
    merci pour vos réponses.
    un blog très interessant !
    ninon

    Rédigé par : ninon |
    le 12 septembre 2013 à 20:10
    |
    |

  • Si vous souhaitez un bébé dans les mois qui viennent , je suis d’accord avec ce traitement ninon
    L’endométriose c’est des règles très douloureuses mais aussi un peu abondantes et , surtout, des règles qui restent douloureuses malgré un tt hormonal
    Vous ne devriez plus avoir de règles douloureuses sous androcur or, il en reste, c’est donc un signe d’endométriose

    Rédigé par : gyne30 |
    le 12 septembre 2013 à 20:46
    |
    |

  • merci pour votre réponse si vite arrivée
    je n’ai que 22 ans je ne veux pas de bébé tout de suite, alors pensez vous que je dois quand même arreter androcur pour essayer ? ou est ce trop dangereux?
    a vrai dire je ne sais pas à quel stade je suis. probablement que c’est le début car j’ai commencé ce traitement à 18 ans et sur les comptes rendus de mes echo ils disent que tout est normal maintenant.
    par ailleurs j’ai mal pendant les rapports mais je sais pas si c’est du à l’endometriose ( petit copain qui ne prend pas vraiment le temps de me preparer à la pénétration alors je sais pas…. surtout que je ne peux pas comparer)
    merci miss frottis

    Rédigé par : ninon |
    le 12 septembre 2013 à 20:56
    |
    |

  • Je ne sais pas ninon si c’est une bonne idée de quitter votre contraception et votre soin d’endométriose
    Si cette endométriose ne se développe pas trop vous ne serez pas stérile Si elle se développe vous risquez de le devenir C’est donc un pari de quitter votre traitement de fond C’est votre corps, vous choisissez

    Rédigé par : gyne30 |
    le 12 septembre 2013 à 21:56
    |
    |

  • merci beaucoup
    je vais continuer androcur c’est plus sur et prendre aussi l’huile d’onagre ca peut pas faire de mal
    bonne continuation et encore merci

    Rédigé par : ninon |
    le 12 septembre 2013 à 22:01
    |
    |

  • bonjour,
    j’ai 52 ans, souffrant d’une alopécie androgénétique depuis 12 ans j’ai eu pas mal de traitements et notamment diane 35 pendant 10 ans auquel la dermato m’a ajouté spironolactone. Depuis mes 50 ans et ma préménopause ma gynéco m’a prescrit climène à la place de diane 35 et au bout de quelques mois j’ai eu de nombreuses hémorragies avec caillots et le petit fibrome que j’avais a augmenté de taille, du coup elle m’a conseillé d’arrêter et de ne garder que spironolactone pour la chute de cheveux. je ne prends donc plus de pilule et c’est vrai que je n’ai plus aucun saignement mais la peau de mon visage est devenue plus flasque et j’ai des douleurs articulaires notamment après une longue période en position assise je me relève difficilement, j’ai aussi les mains gonflées et engourdies tous les matins…. que pourrais je prendre pour pallier à cela svp?

    Rédigé par : Nathalie |
    le 23 octobre 2013 à 14:05
    |
    |

  • je n’ai rien à vous proposer nathalie à cause de vos fibromes qui vont saigner si je prescris un petit tt hormonal naturel
    Vos douleurs articulaires sont liées à l’absence d’hormones feminines ….mais cela a arrêté vos saignements ! On est dans une impasse car je n’ai aucun tt de phytothérapie pour les arthralgies à part phytalgic
    La DHEA et le livial ne sont pas bons pour les cheveux

    Rédigé par : gyne30 |
    le 23 octobre 2013 à 16:31
    |
    |

  • Bonjour,
    Ayant posé d’autres questions dans un de vos autres sujets, je résume rapidement ma situation : réglée à 13ans, mise sous pilule à 15 ans (desobel ge20). J’ai arrêté la pilule en janvier (il y a 8 mois). Cycles toujours réguliers, règles abondantes, glaires (de fin d’ovulation?) en milieu de cycle. Utérus rétroversé, règles douloureuses mais avec les tisanes de sauge ça va beaucoup mieux. Tout de normal.
    Mes 2 derniers cycles (août et septembre) ont été perturbés (retard de 1 semaine, règles peu abondantes et tensions dans le bas ventre. Je n’était pas enceinte. A ce moment là j’étais très préoccupée par mon travail, ma vie de couple (je me suis mariée en juin et notre situation bloquée me pesais énormément). Depuis 2 ans environ j’ai des problèmes digestifs et de constipation (à causse de cela). Aujourd’hui la digestion est rétablie car je vais beaucoup mieux, mais la constipation peut revenir certains jours (le stress ou/et l’alimentation je pense…). La douleur ressemble à celle des règles.
    En faisant une écho rénale début octobre, on soupçonne un kyste proche de l’ovaire de ~6,7cm. Ma gynéco me met sous Lutenyl immédiatement (pour 3mois), ne connaissant rien aux kyste ovariens, je lui demande par hasard s’il n’existe pas d’autres moyens alternatifs que le chimique, elle me répond alors sèchement que si je préfère je peux aller voir directement le chirurgien. Bref. 8 jours après le premier comprimé, j’ai la chance d’obtenir un rdv ailleurs pour 2e avis gynéco dans l’espoir qu’on m’explique aussi mieux les choses. On me fait une échographie pelvienne : pas de kyste. Une mini-tache(mini kyste ou autre ?) mais la gynéco me dit qu’en 8j la réduction est un peu trop rapide… Elle me dit que l’ovaire où était ce kyste, ainsi que la tache est un peu plus grand que l’autre ovaire et que ça peut occasionner plus de douleurs. Elle me dit aussi que j’ai le colon chargé…et que ça peut aussi appuyer dessus et donner des douleurs. Elle me dit d’arrêter le Lutenyl à la fin de ma plaquette, puisqu’il n’y a plus de kyste, pas de raison de le prendre pour 3 mois.
    Mes questions :
    – combien de temps pour un retour normal de mes hormones et cycles hormonaux après 1 mois de lutenyl (sachant que je l’ai commencé au 11e jour après mes règles…) ?
    – mon colon délicat peut-il perturber mes cycles naturels (ballonnement et selles peuvent-ils appuyer sur l’ovaire et la perturber ?) ?
    – le stress peut-il perturber le cycle naturel ?
    – la prise de pilule peut-elle dérégler une femme (sans problème de régularité) lorsqu’elle arrête ?
    – conseillez-vous l’homéopathie et l’acupuncture pour aider à réguler les cycles ?
    D’avance merci de vos réponses
    Bien cordialement

    Rédigé par : Aurélie |
    le 24 octobre 2013 à 18:17
    |
    |

  • *J’ai oublié de vous demander si l’homéopathie et la phystothérapie sont une seule et même chose ? Merci d’avance.

    Rédigé par : Aurélie |
    le 24 octobre 2013 à 18:18
    |
    |

  • Non l’homéopathie est en granules et la phytothérapie c’est des plantes déclinées en tisane, essence, comprimés…

    Rédigé par : gyne30 |
    le 24 octobre 2013 à 18:40
    |
    |

  • Oui Aurelie le stress et l’arrêt de la pilule peuvent perturber les cycles et faire que les ovaires travaillent trop ( et donc sont gros et douloureux)
    Le colon délicat ne perturbe pas les cycles mais un mauvais équilibre hormonal perturbe le fonctionnement du colon
    Oui homéopathie, acupuncture, ostéopathie, sophrologie sont des soins d’ovaires excellents

    Rédigé par : gyne30 |
    le 24 octobre 2013 à 18:44
    |
    |

  • Je vous remercie de votre réponse rapide. Merci, merci de reconnaître que le stress (et donc l’esprit) peut perturber le corps. Mon -ancienne- gynécologue m’a assuré que NON. Je ne me sens plus stupide à présent car j’en suis tellement convaincue !
    Auriez-vous des professionnels de médecine douce à me recommander ? Comment puis-je trouver des praticiens sérieux ? Je suis en région parisienne mais dans mes connaissances personne n’a recours à ces soins et difficile (surtout dans ce domaine)de faire confiance à n’importe qui… Dois-je en parler à ma nouvelle gynécologue ou c’est un travail que je dois faire à part ? (en fait je ne sais même pas si elle est ouverte au point d’accepter ce genre de soins…)
    Bien cordialement

    Rédigé par : Aurélie |
    le 28 octobre 2013 à 17:10
    |
    |

  • Je crois qu’il faut prendre RDV et voir si le contact se passe bien avec la personne et aussi interroger votre médecin de famille sur ses contacts avec des praticiens de médecine douce aurélie

    Rédigé par : gyne30 |
    le 28 octobre 2013 à 17:30
    |
    |

  • bonsoir, j’ai 53 ans et je suis ménopausée depuis 2 ans, ma gynéco m’a prescrit colposeptine cpr vaginal 18 pendant 8 jours et GYDRELLE 0,1 % pendant 3 semaines 1 application de 1g 3 fois par semaine, suite atrophie, pertes, sécheresse, elle ne veut pas me faire mon frottis.
    je suis entrain de m’apercevoir que c’est un traitement hormonal, je ne voulais pas prendre ce type de traitement, quelle est l’alternative, je viens par ailleurs de reprendre Donaclim que j’avais arrêté. Est ce que cela ne peut pas suffire ?
    Mais j’ai conscience qu’il faut soigner dans un premier temps cette sécheresse et ses conséquences.
    Quelles sont les alternatives plus naturelles ?
    Merci pour vos conseils

    Rédigé par : nel |
    le 31 octobre 2013 à 22:58
    |
    |

  • nel replens ou mucogyne sont de très bons produits mais il faut en mettre tous les jours et c’est cher

    Rédigé par : gyne30 |
    le 01 novembre 2013 à 00:16
    |
    |

  • Bonjour,
    J’essaye de tomber enceinte depuis 3 mois, ce dernier cycle j’ai pris du clomid + oestrofem, j’ai un retard de 7 jours, mais je ne suis pas enceinte. quelle pourrait être la cause de ce retard?
    Avant, je prenais del’utrogestan du16 ème au 25ème jour du cycle, pendant 4 mois.
    J’ai un cycle quasi régulier de 29 à 31 jours, j’ai un ovaire OPK.
    Merci par avance

    Rédigé par : Maha |
    le 06 novembre 2013 à 14:05
    |
    |

  • un échec du clomid avec absence totale d’ovulation maha

    Rédigé par : gyne30 |
    le 06 novembre 2013 à 14:19
    |
    |

  • Bonsoir!
    Mon médecin généraliste m’a prescrit la crème Gydrelle pour soigner ma sécheresse vaginale causée par ma pilule Zoély. 1 application par jour pendant 21 jours et ensuite une application une à 2 fois par semaine, le tout sur une durée de presque 3 mois. Elle m’a dit qu’apres ce traitement ça ira mieux. Je veux bien la croire mais sachant que c’est ma pilule qui est responsable quand j’aurai arrêté Gydrelle, ma sécheresse reviendra?!!
    Aujourd’hui ça fait une dizaine de jours que j’utilise la crème, je ne suis plus du tout irritée après un rapport mais toujours une douleur à l’entrée du vagin au moment de la pénétration, cela va-t-il s’arranger au bout des 21 jours? Merci d’avance pour votre réponse.

    Rédigé par : Laura |
    le 15 novembre 2013 à 02:06
    |
    |

  • j’espère Laura que cela va fonctionner et, oui, vous avez raison à l’arrêt tout reviendra

    Rédigé par : gyne30 |
    le 15 novembre 2013 à 08:54
    |
    |

  • C’est bien ce que je me disais alors. Bon je crois que je vais devoir changer de pilule…

    Rédigé par : Laura |
    le 15 novembre 2013 à 16:17
    |
    |

  • Bonjour,
    Je porte un DIU cuivre depuis janvier 2012. j’ai des règles abondantes (on va dire que c’est presque un classique) sur une période d’environ 3 jours. Sauf que cette abondance a fini par me peser, au point que j’ai l’impression que mes règles virent à l’hémorragique.
    N’ayant pas la patience d’attendre 2-3 mois pour un RV chez ma gynéco, j’ai profité d’une visite chez mon médecin généraliste pour lui parler de ce pb de règles abondantes, afin de savoir s’il existait un médicament pour diminuer le flux.
    Il m’a prescrit Lutenyl à prendre du 16e au 25e jour du cycle.
    Je n’ai pas été très emballée par cette perspective de reprendre des hormones (dont les effets secondaires difficiles à supporter à la longue m’ont conduite à adopter le DIU) Mais j’ai tout de même tenté le coup, sachant que sur la notice, le traitement du syndrome prémenstruel figurait parmi les indications. Or, je souffre d’un important SPM, (qui semble s’être aggravé avec le DIU), ce qui m’a intéressée et motivée à faire un essai de ce traitement.
    J’ai commencé vendredi soir le traitement (sous générique Nomégestrol).
    Toutefois, une question me taraude; cette « association DIU cuivre »/ progestatif, même sur quelques jours est-elle judicieuse ? représente-t-elle un risque ?
    Par ailleurs, depuis que j’ai entamé le traitement, je souffre d’une sécheresse et d’une irritation de la muqueuse. Y a-t-il un lien de cause à effet (sachant que par ailleurs dimanche, j’ai fait une épilation au niveau des grandes lèvres et que ça a saigné un peu ) ?
    Merci beaucoup pour votre réponse !

    Rédigé par : Lapinette |
    le 18 novembre 2013 à 12:26
    |
    |

  • lapinette je ne sais pas si cela va marcher car je ne prescris pas ce genre de tt
    Bien sûr ce produit modifie l’état vaginal et peut donner une irritation des muqueuses
    Il n’y a pas de risque particulier sauf que vous ne supportiez pas les hormones

    Rédigé par : gyne30 |
    le 18 novembre 2013 à 15:27
    |
    |

  • Merci Docteur d’avoir répondu.
    Je termine ma plaquette, ensuite j’aviserais pour la suite, en fonction de ce qui est supportable ou pas.
    En sachant que la progestérone et moi, on est a priori pas trop amies… ma toute première pilule, Trinordiol avait eu un effet satisfaisant sur mon SPM, mais m’avait donné une belle poussée d’acné en contrepartie… et tout ce qui est oestrogénique,ça ne me donne pas d’acné, mais en revanche d’autres effets secondaires difficiles à supporter sur le long terme !
    Merci pour votre blog.

    Rédigé par : Lapinette |
    le 18 novembre 2013 à 22:31
    |
    |

  • Bonjour,j,ai une névralgie pudendal qui me fait terriblement souffrir depuis avoir subit une hysterectomie ,depuis 4 ans je galère,aprés consultation mon médecin me prescrit trophigyl.et la miracle plus de douleurs,se qui m inquiete et que j ai de l’endometriose et j ai peur que sa reactive la maladie.quand pensez vous.merci

    Rédigé par : lepage |
    le 27 novembre 2013 à 00:43
    |
    |

  • non ne vous inquiétez pas lepage trophigil est très doux et ne ne fait pas repartir l’endométriose et si par malheur vous aviez quelques douleurs qui repartent , vous utiliserez colpotrophine ovule
    Je suis bien contente que vous soyez soulagée

    Rédigé par : gyne30 |
    le 27 novembre 2013 à 01:05
    |
    |

  • Bonjour DOcteur,
    Tout d’abord merci pour vote site très intéressant et surtout ouvert à pleins de choses ;))
    J’ai 44 ans, une fille de 2ans et demi et suite a des règles quasi hémorragiques on m’a diagnostiqué une hyperoestrogenie. J’ai été opéré d’une sorte de polype à l’uterus qui s’est révélé être un repli de l’utérus lui même. Suite à cette opération le gynécologue m’a prescris 6 mois de Lutenil pour optimiser les effets de l’intervention ou le chirurgien en avait profite pour racler la paroi de l’utérus qui ressemblait à une « forêt vierge ». Avez vous des solutions pour diminuer le taux d’oestrogenes ?

    Rédigé par : Emmanuelle |
    le 09 janvier 2014 à 08:44
    |
    |

  • lutenyl emmanuelle que l’on peut prendre seulement dix jours par mois

    Rédigé par : gyne30 |
    le 10 janvier 2014 à 00:40
    |
    |

  • Bonjour,
    Je suis tombée sur votre site qui est particulièrement intéressant. Je viens de commencer nuvaring. Je pense que ça pourrait être génial pour moi, malheureusement, je souffre de douleur profonde vaginal depuis mon accouchement il y a deux ans. Certains médecin m’ont dis que le nerf pudendal pouvait en être la cause (j’ai eu les forceps), d’autre m’ont parlé de petite cicatrice douloureuse et profonde car je sens en effet une toute petite boule douloureuse au fond du vagin. nuvaring est donc difficilement supportable puisqu’il frotte sur ce point douloureux. Je me demandais donc si je pouvais utiliser la Colpotrophine en même temps que l’anneau nuvaring où s’il valait mieux utiliser de la creme madecassol? Les deux en même temps c’est possible? Merci d’avance de votre réponse!

    Rédigé par : Marie |
    le 26 janvier 2014 à 22:24
    |
    |

  • Il existe peut-être des soins chirurgicaux de cette cicatrice ( à demander au spécialiste le Dr Bautrant d’Aix) pour la faire disparaître marie
    Vous n’avez rien à perdre d’utiliser Colpotrophine ovule ( la crème n’ira jamais assez en profondeur ) un jour sur deux pour voir si cela assouplit la cicatrice
    Mais je pense qu’il vaudrait mieux ne pas appuyer sur la zone douloureuse donc le patch serait plus pertinent

    Rédigé par : gyne30 |
    le 26 janvier 2014 à 23:37
    |
    |

  • Bonsoir,
    Félicitation d’abord pour votre blog, extrêmement bien fait, clair simple..et généreux. Une question : ménopausée j’ai de la sécheresse vaginale. Ma gynéco m’a prescrit de la Colpotrophibe en crème et apparemment je n’en mettais pas assez.. Depuis 3 semaines donc j’en passe tous les jours l’équivalent d’une noisette et effectivement j’ai à nouveau des sécrétions vaginale mais depuis 2-3 jours mal au seins (plus gonflés et j’ai mal quand j’appuie au milieu). je pensais que l’hormone de cette crème ne passait pas la barrière vaginale…Est ce un effet direct ? Que dois je faire ? réduire les doses ? En vous remerciant, bien cordialement

    Rédigé par : ANNE L |
    le 28 janvier 2014 à 00:06
    |
    |

  • colpotrophine passe dans le sang à 1% anne
    diminuez un peu les doses , juste un peu mettons une dose deux jours sur trois
    et puis des douleurs de seins ce n’est pas grave

    Rédigé par : gyne30 |
    le 28 janvier 2014 à 01:08
    |
    |

  • Bonsoir,
    J’ai arrêté la pilule (Leelou) en septembre dernier. J’ai souffert de dépression et mycoses à répétition ainsi que de sécheresse vaginale sous Dayli Gé d’octobre 2012 à avril 2013. J’ai donc changé de pilule pour Leelou .. résultat : plus de mycose et moral remonté. Cependant ma sécheresse vaginale (ou plutôt vulvaire je dirai) persistait … J’ai donc décidé d’arrêter la pilule et ce, depuis septembre dernier. J’ai ressenti des améliorations quant à la libido mais vraiment peu du côté de la sécheresse. J’en souffre toujours actuellement bien que je ne prends plus la pilule depuis maintenant 6 mois (je prends également 2 gélules d’huile de bourrache par jour depuis juillet dernier). J’ai des secrétions mais mes lèvres sont la plupart du temps sèches, ce qui entraîne qlques démangeaisons et inconforts. J’ai surtout remarqué que la sécheresse et les démangeaisons s’accentuent 1 semaine avant les règles et perdurent pendant environ deux semaines… Je n’ai que 19 ans et un petit ami depuis 2 ans … je n’ai plus trop de libido et je ne sais plus quoi faire.. Mes pensées sont floues face à toutes ces informations. J’avais des gélules vaginales (Trophygil) que j’ai mis il y a un an mais j’avais l’impression que cela accentuait ma sécheresse. J’ai également essayé trophycrème en aout dernier, au début ça allait mais j’ai eu une journée où cela m’a provoqué d’horribles démangeaisons (j’ai donc arrêté..), puis la crème saforelle (qui m’a accentué mes démangeaisons également)… Bref je ne sais plus quoi faire, ça me démoralise vraiment, j’ai l’impression qu’il n’y a aucune solution et je ne veux pas vivre comme ça toute ma vie..
    Merci d’avance.
    Cordialement.

    Rédigé par : Orné |
    le 17 février 2014 à 00:51
    |
    |

  • vite orné allez consulter une dermatologue : je pense que vous avez une forme de LSA,ou de psoriasis , maladies vulvaires qui ne sont pas liées aux hormones
    Aucun tt hormonal ne pourra réparer ce problème , il faut un tt dermatologique spécifique

    Rédigé par : gyne30 |
    le 17 février 2014 à 01:21
    |
    |

  • Merci vivement pour votre réponse et votre rapidité! C’est bizarre je n’y avais jamais pensé … Ca me fait vraiment peur ce que vous me dites… Pourtant mes problèmes génitaux sont apparus suite à la pilule, cela peut générer ce type de maladie ?
    Ma situation est largement vivable, je n’ai pas sans arrêt des démangeaisons et quand j’en ai elles ne sont pas fortes mais à la longue c’est déprimant..
    Je vais tout de même consulter ma dermatologue, puis revoir ma gynéco par la suite.

    Rédigé par : Orné |
    le 17 février 2014 à 01:38
    |
    |

  • si la situation est vivable , c’est tant mieux , vous avez tout le temps de faire le point avec un dermatologue pour avoir un diagnostic précis : LSA ou psoriasis
    cependant vous avez désormais une dyspareunie : un soin adéquat vulvaire permettrait de la faire diminuer

    Rédigé par : gyne30 |
    le 17 février 2014 à 09:32
    |
    |

  • Bonjour Docteur
    Cela fait 3 mois à présent que j’ai débuté un ths, estréva 1 pression et utrogestan 100, je ne peux pas dire que je sois mieux, j’ai l’impression que ce cocktail me fatigue encore plus, les oestrogènes sont pourtant réputés pour gommer la fatigue.
    Les nuits ne sont pas meilleures, réveillée toutes les heures.
    J’ai aussi la sensation que ce traitement réactive mon anxiété, c’est juste pour cela à cause des angoisses que j’ai voulu tester.
    J’avoue ne pas comprendre, comment un ths sensé faire retrouver sommeil et forme fait le contraire chez moi, je suis passé à deux pressions pensant être en sous dosage, mon Dieu! C’est pire, je suis encore moins bien .
    Est ce normal?
    Connaissez vous des femmes semblables à mon cas.
    Merci Docteur et bien à vous.

    Rédigé par : Moun |
    le 20 février 2014 à 15:26
    |
    |

  • moun JAMAIS d’oestrogènes dans l’anxiété , ce produit l’aggrave
    Le THS diminue la dépression et augmente l’anxiété
    Il vaut mieux un traitement par les plantes, ymea serelys ou manahé moun

    Rédigé par : gyne30 |
    le 20 février 2014 à 16:07
    |
    |

  • Justement, moi j’ai eu amie qui le prend depuis plusieurs années et qui a tenté à plusieurs reprises de le stopper ( bon elle a 65 ans )elle dit que ses angoisses reviennent au grand galop quand elle veut l’arrêter, donc je comprends pas trop.
    Mon médecin il me dit que c’est pas possible que le ths donne ce genre de réaction, sauf si il y a surdosage. Quand j’étais en préménopause et en hyper oestrogénie, mes seins me faisaient mal, j’étais irritable mais jamais été anxieuse, c’est apparu le jour ou mes règles se sont finies, donc je pense que cela a un rapport avec la baisse des oestrogènes.
    J’ai beau chercher sur le net, je ne trouve aucun lien entre estréva et anxiété.

    Rédigé par : Moun |
    le 20 février 2014 à 19:57
    |
    |

  • et bien moi j’en trouve des liens et dans ma pratique quotidienne : 30 ans à prescrire des hormones , j’ai un peu d’expérience !
    j’ai des patientes qui ont du cesser leur THS à cause de l’anxiété
    mais moun si vous êtes persuadée que c’est le manque d’oestrogènes qui est responsable de tout , inondez vous d’oestrogènes , prenez un ths comme activelle ou climaston 2 / 10 et voyez les résultats
    si votre diagnostic est bon, vous serez améliorée +++

    Rédigé par : gyne30 |
    le 20 février 2014 à 20:18
    |
    |

  • Bah non je vais pas m’inonder d’oestrogènes puisque je ne les supporte pas,
    en fait je me suis mal exprimée, sans traitement j’ai des angoisses++et anxiété++
    avec le gel c’est 10 fois pire++++.
    C’est venu avec le temps….
    Activelle c’est en comprimés c’est niet je veux pas, et puis si le gel est mal supporté en comp ce sera pareil.
    Tant pis.
    Merci à vous.

    Rédigé par : Moun |
    le 20 février 2014 à 21:43
    |
    |

  • Re-bonjour c’est encore moi ,je m’excuse de vous innonder de questions mais j’ai cherché une bonne partie de la journée ce qui pouvais avoir changé entre le moment ou tout allait bien l’été dernier et ma prise de poids et mes spottings qui ont commencés vers septembre,et je pense avoir trouvé ! La seule chose que j’ai changé a cette période là c’est l’androcur,j’étais passé d’un quart un jour/un huitieme le lendemain et ainsi de suite à un huitème tous les jours ! c’est a ce moment là que j’ai commencé a faire de plus en plus de rétention d’eau et a avoir des saignements+douleurs régulièrement ! Et là comme par hasard je commence une pilule très dosée en oestrogènes et mes regles arrivent(ce ne sont pas juste des petits saignements marrons là mais de « vrais »regles,bien rouges et abondantes comme des vraies) Donc comme les oestrogènes apparement aggraveraient les endométrioses ,j’en viens à la conclusion que je n’ai peut etre pas assez de progesterone pour contrer mes oestrogènes,et encore moins pour combler ceux de diane ! j’ai bien lu votre article ci-dessus et je réunis tous les symptomes que vous décrivez : « On a beaucoup de glaire filante, comme du blanc d’oeuf, surtout en milieu de cycle,On a les seins douloureux,On ballonne,On fait de la rétention d’eau avec de la cellulite,On a ses règles en retard, ou en avance, trop longues et / ou trop abondantes,On peut faire un polype de l’endomètre et saigner en dehors des règles,On a des migraines »J’a des pertes comme « du blanc d’oeuf »depuis toujours mais encore pire depuis que j’ai baissé androcur,je suis constament ballonnée en fin de journée j’ai l’air enceinte de 6mois(je pensais simplement avoir des problemes digestifs),j’ai énormément de rétention d’eau,je saigne en dehors des regles et j’ai toujours eu des migraines que j’attribuais a mes yeux mais depuis quelques jours c’est pire que d’habitude .. Donc si j’en crois cette description il semble évident que j’ai « trop »d’oestrogenes(ou peut etre pas trop mais trop peu de progesterone pour avoir un bon équilibre),d’ailleur ce manque de progesterone est logique ,c’est pour ça que naturellement je suis couverte d’acné.. Pensez vous que mon hypothèse tienne debout? je serais tellement contente d’avoir enfin trouvé le pourquoi du comment !

    Rédigé par : anaïs R |
    le 20 février 2014 à 21:53
    |
    |

  • oui anais c’est très bien raisonné

    Rédigé par : gyne30 |
    le 20 février 2014 à 23:49
    |
    |

  • et bien moun vous exprimez parfaitement ce que j’ai toujours vu chez mes patientes anxieuses : les estrogènes ne leur vont pas du tout …bien qu’on écrive le contraire dans certaines publications

    Rédigé par : gyne30 |
    le 20 février 2014 à 23:51
    |
    |

  • Ah! on déja maintenant que je connais le problème ça sera déja plus facile de le regler ! Donc dans ces conditions es-ce que je dois continuer diane35 ou non? diane35 avec un peu d’androcur? ou carrément une autre pilule? (ou androcur estreva mais avec moins d’estreva et plus d’androcur?)

    Rédigé par : anaïs R |
    le 21 février 2014 à 00:12
    |
    |

  • anais il va falloir tester différentes solutions je ne connais pas la meilleure : je commencerais par diane et 1/2 androcur

    Rédigé par : gyne30 |
    le 21 février 2014 à 00:16
    |
    |

  • Un demi androcur par jour?! en plus de diane c’est vraiment beaucoup non? je suis habituée a mes 6mg par jour j’ai peur que ça fasse trop ,peut etre que je pourrais baisser un peu quand diane fera bien effet dans 3-4 mois non? Si je commence à prendre pleins d’oestrogènes,plein de progesterone ,a seulement 20ans..Déja que j’ai des varocités pleins les jambes..Quels sont les risques liés a une a une fort dose d’androcur? la depression?les tumeurs aux cerveau? j’avoue ne pas être très renseignée à ce sujet puis-ce que j’en prennais très peu jusqu’a maintenant..

    Rédigé par : anaïs R |
    le 21 février 2014 à 00:29
    |
    |

  • aucun risque avec 1/2
    j’ai des patientes qui prennent cette dose depuis des années …sans problème ni K ni tumeur ni phlébite
    mais bon faites comme vous le sentez , prenez 1/4
    vous pouvez ne prendre androcur que les dix premiers jours de diane car androcur reste longtemps dans le corps

    Rédigé par : gyne30 |
    le 21 février 2014 à 00:45
    |
    |

  • D’accord ,je vais tâtonner pour trouver la bonne posologie alors,je pense commencer à un quart,j’espère que ça stoppera mes rêgles,merci pour tous vos conseils !

    Rédigé par : anaïs R |
    le 21 février 2014 à 11:33
    |
    |

  • Je reviens (encore)vers vous..ça ne va pas du tout je pense arrêter diane dès aujourd’hui ,hier midi et à l’instant j’ai eu des douleurs inssuportables,comme depuis hier midi je n’avais plus de douleurs je pensais que l’androcur commençait a faire effet ,mais il y’a une demie heure ça a recommencé,pliée en deux,la tête qui tourne,nausée,ça me faisait mal jusque dans le colon (enfin je crois que c’est cet endroit là..) j’ai failli m’évanouir j’ai du m’allonger et prendre de l’ibuprofene pour qu’une demie heure plus tard celà cesse enfin..Heureusement les deux fois ou s’est arrivé j’étais chez moi mais comment ferais-je si celà arrive lundi quand je serais à mon stage (stage de vente dans une boutique en plus,ça serait très génant..),la douleur m’a épuisée je me sent encore très faible je n’arrive même pas à prendre un objet dans ma main sans le faire tomber..J’ai trop peur de prendre le risque que ça arrive à nouveau,je n’ai jamais eu aussi mal de toute ma vie..Du coup que me conseillez-vous? arreter diane et reprendre androcur+estreva? et à quelle posologie?(sachant qu’a un huitieme d’androcur+5 pressions d’estreva j’avais déja visiblement trop d’oestrogènes..)c’est quand même dingue que pendant 5ans diane m’ai convenu sans aucun soucis et que d’un seul coup elle me mette dans un état pareil..

    Rédigé par : anaïs R |
    le 21 février 2014 à 17:33
    |
    |

  • anais je vous conseille d’arrêter tout traitement hormonal

    Rédigé par : gyne30 |
    le 21 février 2014 à 20:18
    |
    |

  • ah bon? mais pourtant si j’ai une endométriose il serait mieux d’avoir de la progesterone pour ne pas souffrir et pour préserver mon uterus un minimum non? et puis au naturel je suis couverte d’acnée,la peau huileuse,les cheveux gras même en les lavant tous les jours,du duvet très voyant au dessus de la bouche et sur le côté des joues.. Je pourrais peut etre essayer un quart d’androcur+3 ou 4 pressions d’estreva et je verrais avec le temps j’adapterait..

    Rédigé par : anaïs R |
    le 21 février 2014 à 21:25
    |
    |

  • votre corps vous appartient anais

    Rédigé par : gyne30 |
    le 21 février 2014 à 22:39
    |
    |

  • Bonsoir Anais,
    je viens de me faire envoyé les résultats de mon frottis par mail, ayant déménagé dans un autre pays récemment.
    Il m’a été prescrit du trophigil. Est ce dû à mon indice oestrogénique de 10% au 16ème jour ? A quoi peut il être du alors que je n’ai que 21ans?
    je vous remercie, pour moi et pour toutes les femmes que vous aidez!

    Rédigé par : louise |
    le 26 février 2014 à 02:38
    |
    |

  • je ne sais pas louise
    ce qui compte c’est votre taux d’estradiol à J14
    un index à 10 à J 16 après l’ovulation c’est quasi normal puisque vous êtes en phase progestative

    Rédigé par : gyne30 |
    le 26 février 2014 à 08:48
    |
    |

  • bjr je prends yaz et androcur( 1/4 de comprimé tous les jours) pour une acné rebelle.J’ai 40 ans je suis migraineuse( presque tous les jours) j’ai des bouffées de chaleur et juste après des frissons, j’ai pris 2 bonnets de poitrine, mes seins sont hyper douloureux impossible de rester sans soutien gorge, du gras sur le ventre une grosse fatigue je dors difficilement, bien que très fatiguée ( je me réveille 3 ou 4 fois dans la nuit). Dr que se passe-t-il? J’ai l’impression que mon corps me joue des tours.J’ai essayé de supprimer androcur à part le retour de quelques petits boutons aucun changement. Je précise que je prends yaz que depuis 3 mois à cause du spm( ce qui ne change rien) mais je prends androcur depuis 9 mois ( que j’ai essayé d’associer à provames1, estrédia et dans les 2 cas douleurs au ventre)et je n’ai pas de règles. J’ai essayé androcur seu pendant 3 mois et tous ces symptomes étaient bien présents et même majorés( d’où passage de 1 comp à 1/4 de comprimé de mon propre chef). Donc je repose ma question que se passe-t-il et que dois-je faire?Merci.

    Rédigé par : mylène |
    le 10 mars 2014 à 01:45
    |
    |

  • que se passe-t-il ? Mais vous êtes en préménopause mylène , une période difficile avec prise de poids, bouffées de chaleur , augmentation de la poitrine, migraine …
    Je ne peux hélas rien pour vous car il vous faut un traitement par phytothérapie et cesser tout tt hormonal …ce qui va majorer l’acné
    On est dans une impasse
    Il faut aussi faire beaucoup de sport et commencer une phytothérapie par serelys ou ymea c’est un début , cela soulagera vos bouffées de chaleur et passer beaucoup de progestogel sur les seins pour diminuer la douleur

    Rédigé par : gyne30 |
    le 10 mars 2014 à 08:49
    |
    |

  • bjr, préménopause à 40 ans? comment en être sûre? Je n’ai pas de règles mais n’est-ce pas à cause de l’androcur?( j’étais sous jasmine avant de prendre androcur et mes règles qui duraient peu de jours habituellement avaient disparu ces 6 derniers mois) et cette poitrine même sous androcur seul( je n’ai eu cette poitrine que pendant ma grossesse durant laquelle j’avais pris 20 kgs!!!!!). Je suis désespérée. L’acné ne s’arrête donc pas à la ménopause?

    Rédigé par : mylène |
    le 10 mars 2014 à 12:23
    |
    |

  • 40 ans ce n’est pas l’heure de la ménopause et de l’arrêt de l’acné
    FSH montrera si vous êtes ménopausée ou non….à condition que vous soyez sous androcur seul , sans aucune hormone féminine d’accompagnement qui fausse les résultats
    L’augmentation des seins provient d’autres facteurs qui n’ont rien à voir avec androcur mais plutôt avec un hyperinsulinisme et des modifications des facteurs de croissance
    C’est et lié à l’âge et génétique
    Aucune possibilité de correction à part la chirurgie et …attention à ne pratiquer qu’à la fin de la croissance des seins

    Rédigé par : gyne30 |
    le 13 mars 2014 à 09:50
    |
    |

  • Bonjour gyne30
    J’ai 49 ans, non ménopausée, et je ne prends pas de contraception depuis 3ans.
    J’ai depuis quelques temps des irritations et picotements vulvaires, je précise que mon pv est normal et j’ai consulté un dermatologue qui n’a rien trouvé d’anormal.
    J’aimerai savoir si la cause de mon problème est hormonal trop d’oestrogènes ou pas assez! Comment le vérifier? J’ai des des sueurs nocturnes mais très rarement, j’ai des douleurs aux ovaires au moment de l’ovulation avec beaucoup de pertes se qui n’arrange pas mes problèmes d’irritations!
    Des seins douloureux une fois sur deux.
    J’ai pensé aussi que mes problèmes pouvaient venir de ma flore de doderlein qui est abondante depuis 3ans et qui peut être est la cause de mes irritations!
    Merci d’avance pour votre réponse!

    Rédigé par : clara |
    le 01 avril 2014 à 18:10
    |
    |

  • clara testez les irrigations et les bains de siège à l’hydralin et donnez nous les résultats dans une semaine
    vous pouvez aussi utiliser du bicarbonate de soude : une petite cuiller pour une bassine d’eau tiède
    parfois un gynopevaryl LP de temps à autre peut aider à se défaire de l’excès de doderlein lié aux troubles de la préménopause

    Rédigé par : gyne30 |
    le 01 avril 2014 à 18:24
    |
    |

  • Je vais essayer le bicarbonate, le gynopevaryl j’ai déjà essayé et ça n’a rien donné!
    Je peux peut être essayer geliofil + probiotiques ? Je vous tiens au courant dans 1 semaine, merci!

    Rédigé par : clara |
    le 01 avril 2014 à 19:33
    |
    |

  • geliofil pourquoi pas : attention si brûlures cela veut dire que vous êtes allergique à geliofil

    Rédigé par : gyne30 |
    le 01 avril 2014 à 20:42
    |
    |

  • Bonjour,
    Ménopausée depuis 2 ans je suis confrontée à des problèmes de sécheresse vaginale. J’ai essayé 3 ou 4 fois le produit Menophytea hydratation intime en application locale sans savoir qu’il était fait à base de soja et donc de phytoestorogènes et j’ai été très surprise d’en constater les effets ! Douleurs aux seins, glaire cervicale… tous les symptômes que l’on observe lorsque l’on est en phase pré-ovulatoire… Depuis 10 jours cela ne s’est pas amélioré ! Je suis étonnée que l’organisme mette autant de temps à éliminer ce produit… Il y a plusieurs années il m’a fallu plus d’un mois pour éliminer les effets toxiques d’un médicament. Pensez-vous qu’il faudra plusieurs semaines pour que tout redevienne normal ? Et à partir de quand faut-il s’inquiéter ? Merci par avance de vos conseils

    Rédigé par : Longpré |
    le 07 avril 2014 à 21:24
    |
    |

  • Bonjour gyne30
    J’ai suivi votre conseil (message du 1avril) et je n’ai malheureusement rien ressenti. Je n’ai pas encore essayé le geliofil, mais je suppose qu’il faut quelques mois pour en ressentir les bienfais! j’ai ressenti sur plusieurs mois qu’au moment des règles 2ou 3 jours avant, mes irritations s’accentuent, et pendant les quelques jours qui précèdent l’ovulation il y a un nouveau pic des symptômes. J’aimerai avoir votre avis sur ça. Merci pour vos conseils.

    Rédigé par : clara |
    le 09 avril 2014 à 11:30
    |
    |

  • Bonsoir à toutes,
    j’ai découvert le site en faisant des recherches sur les crèmes à la progestérone naturelle dont une amie m’a récemment parlé.
    Jusqu’ici, j’ai trouvé des informations (articles et commentaires des utilisatrices) sur trois crèmes dont les femmes parlent beaucoup: – Pro-gest ; – Provive, – Smart City.
    Je voudrais bien en utiliser mais je ne sais pas trop si cela convient à mon cas.
    J’ai 53 ans, ménopausée depuis environ 4 ans. J’ai quelques uns des symptômes décrits: anxiété, insomnie, bouffée de chaleur, début d’ostéoporose…
    Ces crèmes sont-elles vraiment efficaces et conviennent-elles à mon cas? Si oui, comment savoir quel dosage prendre?
    J’aimerai avoir votre opinion concernant tout cela. Merci pour vos conseils et le temps que vous nous consacrez.

    Rédigé par : Cathia Mati |
    le 17 avril 2014 à 23:46
    |
    |

  • je ne connais pas ces crèmes et ne peux vous conseiller cathia

    Rédigé par : gyne30 |
    le 18 avril 2014 à 09:07
    |
    |

  • Ça fait un an que mon médecin me prescrit la crème colpotrophine pour une sécheresse vaginale 20 jours par mois et tout va bien depuis. cependant, aujourd’hui j’ai ressenti une sensation que j’éprouvais lors de mon ovulation quand j’étais encore réglée alors que je suis ménoposée depuis 13 ans
    Ma question : y a t-il un risque d’ovulation et donc de grossesse à 58 ans en utilisant cette crème colpotrophine
    Merci de me répondre sur mon adresse mail svp
    À bientôt

    Rédigé par : Cathie |
    le 28 avril 2014 à 01:52
    |
    |

  • non cathie vos ovaires n’ont plus d’ovule
    ils peuvent se réveiller au niveau hormonal mais pas au niveau ovulatoire

    Rédigé par : gyne30 |
    le 28 avril 2014 à 10:15
    |
    |

  • Bonjour Gyne30!
    Merci pour votre blog et vos réponses claires et précises
    J’ai actuellement comme traitement Estreva 1 pression et Progestan 100 1 comprimé, car je suis ménopausée et souffre de sécheresse vaginale
    J’aimerais savoir si je peux compléter avec Donalis 2 gélules tous les matins ou si c’est contre-indiqué par rapport au THS?
    Merci de votre réponse
    Bien cordialement

    Rédigé par : Adeline |
    le 01 mai 2014 à 10:39
    |
    |

  • vous avez un tt quasi homéopathique adeline ! alors oui complétez le avec donalis

    Rédigé par : gyne30 |
    le 01 mai 2014 à 11:20
    |
    |

  • je suis menopausee depuis 4 ans. J’ai un frottis tous les ans, sauf l’année dernière car les précédents étaient normaux. Depuis quelques temps j’ai des soucis de mauvaises odeurs qui semblent venir du vagin. J’avais aussi des pertrs jaunatres qui me demangeaient, j’ai pris du gynopévaryl, et puis depuis quelques jours je mets du trophigil. Les démangeaisons continuent, et j’ai eu quelques pertes rosees. Est ce normal? Je vois mon gyneco dans 1 mois, je n’arrive pas à avancer le rendez-vous. Je pense au cancer, car une de mes cousines a eu un cancer de l’uterus il y a 3 ans avec des frottis normaux.

    Rédigé par : leon catherine |
    le 14 mai 2014 à 21:56
    |
    |

  • non ce n’est pas un K c’est une infection à gardnerella catherine
    il faut des ovules de flagyl ( sur prescription)et du trophigil un soir sur deux , le gynopevaryl est inopérant dans les pertes malodorantes

    Rédigé par : gyne30 |
    le 14 mai 2014 à 22:31
    |
    |

  • Bonjour,
    J’ai fait un bilan hormonal au 14 jours des règles pouvez-vous me dire si le bilan est normal ? Merci gyne30
    FSH 28,1
    oestradiol 90 pg/ml
    330pmol/L
    progestérone 0,3 µg/L
    0,95nmol/L

    Rédigé par : clara |
    le 19 juin 2014 à 10:02
    |
    |

  • FSH est un peu haute et estradiol un peu bas pour un jour d’ovulation clara

    Rédigé par : gyne30 |
    le 19 juin 2014 à 10:13
    |
    |

  • Est-ce-que ça expliquerait mes problèmes de sécheresse ! Et comment expliquez-vous ce problème alors que je ne suis pas ménopausée ?

    Rédigé par : clara |
    le 19 juin 2014 à 11:16
    |
    |

  • oui cela expliquerait vos problèmes de sécheresse
    vous n’êtes pas ménopausée certes mais vos ovaires ne semblent pas en super forme
    il me manque des dosages à J3 et un dosage d’HAM pour mieux vous dire

    Rédigé par : gyne30 |
    le 19 juin 2014 à 12:33
    |
    |

  • bonjour,
    vous êtes une gynécologue qui donnez de précieux conseils.
    aussi pouvez vous me donner votre avis car ma gynéco est en vacances
    lors d’un frottis mon généraliste trouve qu’il y a une inflammation
    je suis sous miréna j’ai 52 ans
    frottis : desquamation malpighienne polymorphe, constituée de cellules intermédiaires, superficielles, parabasales et basales
    de rares éléments d’allure glandulaire en voie de lyse sont également notés
    le fond non inflammatoire, comporte une flore de doderlein peu abondante
    conclusion : maturation irrégulière de la muqueuse malphighienne
    absence de signe cytologique de dysplasie ou de malignite
    elle veut que je prenne des comprimés de colposeptine durant 10 jours j’ai vu que ce sont des antibio sujette aux mycoses elle ne ma rien donné pour rééquilibrer la flore si je les prend quoi prendre ? faut il absolument que je prenne ces comprimés ? est ce vraiment utile ?
    j’aimerai vraiment votre avis
    merci beaucoup
    bonne journée

    Rédigé par : pat |
    le 08 juillet 2014 à 10:17
    |
    |

  • pat votre frottis est NORMAL il n’y a que des cellules de femme ménopausée et pas du tout d’inflammation donc PAS DE COLPOSEPTINE

    Rédigé par : gyne30 |
    le 08 juillet 2014 à 11:31
    |
    |

  • Merci beaucoup pour votre retour si vite !
    Je suis consternée de voir que l’on peut nous prescrire des ovules sans que nous en ayons vraiment besoin ….avec tout ce qui sans suit, déséquilibre de la flore etc…
    Nous avons vraiment de la chance de vous avoir près de nous pour nous conseiller…
    merci une nouvelle fois

    Rédigé par : pat |
    le 08 juillet 2014 à 11:55
    |
    |

  • Bonjour docteur,
    Je prent tout les jour oestrogel ,et tous les trois mois Utrogestan 200, 14 jours ,
    Es que je peut prendre trophigil ensemble contre les sécheresse vaginal,
    Merci
    Ariel

    Rédigé par : ARIEL |
    le 07 octobre 2014 à 22:56
    |
    |

  • oui tout à fait ariel

    Rédigé par : gyne30 |
    le 07 octobre 2014 à 23:17
    |
    |

  • Bonjour mon médecin généraliste vient de me prescrire Trophicreme pendant 14 jours . Devrais-je poursuivre le traitement après ? Je ne comprends pas le principe de me prescrire cela pour si peu de temps . Il m’a diagnostiqué une sécheresse car je me plains de démangeaisons. Après l’arrêt la sécheresse va revenir non ? Merci

    Rédigé par : Corinne |
    le 11 octobre 2014 à 12:32
    |
    |

  • oui très bonne question corinne : on fait 14 jours de trophicrème puis on met le produit deux fois par semaine plusieurs années de suite pour « l’entretien » sinon la sécheresse repart

    Rédigé par : gyne30 |
    le 11 octobre 2014 à 16:50
    |
    |

  • Bonjour gyné30 . Je suis ménopausée depuis 2 ans. Secheresse vaginale, quelques troubles du sommeil, peu de bouffées de chaleur. Ma gynécologue m’a prescrit colpotrophine crème et ovule, c’est bien pour la secheresse, mais j’avoue avoir un peu peur que mon conjoint soit contaminé avec ces hormones ( il a eu de sérieux problèmes de santé ces 2 derniers années). J ai fini par n’utiliser que la crème. Au printemps, j ai eu de gros problèmes digestifs et j’ai testé le gel d’aloe vera acheté en magasin bio . Je ne sais pas si ma gastrite a guéri avec ce produit, mais j’ai retrouvé des pertes vaginales sympathiques et ma libido d’avant ma mémopause. J’ai pris ce produit pendant 3 mois et je me suis sentie plutôt bien. En faisant quelques recherches sur le net, je n’ai rien trouvé de bien précis sur le sujet, mais je suis tombée un jour sur un article scientifique qui préconise la prudence avec ce genre de produit , peut- être quelques conséquences pour le colon’. J’ai arrêté le gel et la secheresse est bien sur revenue. Que pensez vous de l’utilisation prolongée de ce genre de produit (phytooestrogene?) par voie digestive?
    Merci pour votre réponse et bravo pour vos conseils

    Rédigé par : Nana |
    le 13 octobre 2014 à 23:21
    |
    |

  • nana je suis très favorable à l’aloe vera
    allez y , prenez en
    le K du colon , on le dépiste très bien et d’une et d’autre on peut en faire un sans jamais rien prendre
    vous n’allez pas gâcher votre vie pour éviter un K …qui ne viendra peut-être jamais
    sinon, rentrez au couvent , avec le régime soupe de légumes et pain blanc , vous allez vivre très longtemps et d’autant plus longtemps que le temps vous semblera long !
    PS colpotrophine ne passe pas la barrière cutanée et ne contamine pas un homme
    PS bis le curcuma lutte contre l’apparition du K du colon

    Rédigé par : gyne30 |
    le 13 octobre 2014 à 23:50
    |
    |

  • Bonjour Gyne,
    J’ai une petite question :je n’ai plus mes règles depuis deux ans et suis âgée de 32 ans (fsh 7,4/lh 0,9/estradiol:28ng/ sdha 1,30<:hydroxy progestérone:0,40 ng 1,21 nmol) Outre le fait que je ne parviens pas à tomber enceinte , je voulais savoir si mes taux hormonaux nécéssitaient un complément en calcium/vit d pour prévenir l'ostéoporose?Et si , un traitement par clomid pouvait être envisagé?
    Je sais que ma question peut paraitre un peu ridicule mais , mon gynéco n'est pas très bavard et le contact pas très facile avec lui..
    D'avance merci mille fois de votre réponse

    Rédigé par : Ella |
    le 18 octobre 2014 à 21:03
    |
    |

  • Bonjour miss frottis, j ai démarre une pilule 2G voilà deux jours et depuis migraine + oreilles bouchées. Dois je m’inquieter ? Merci!

    Rédigé par : julia |
    le 18 octobre 2014 à 21:21
    |
    |

  • non aucune inquiétude julia

    Rédigé par : gyne30 |
    le 18 octobre 2014 à 22:30
    |
    |

  • le clomid ne se prescrit que lorsque l’on veut un enfant ella et pas dans votre cas , ce serait inutile car vous êtes beaucoup trop carencée en estrogènes pour que le clomid fonctionne
    oui vous êtes très carencée en estrogènes car 28 c’est un taux d’insuffisance hormonale intense donc il faut prendre biosteo plutôt que calcium et vit D et peut-être aussi un traitement naturel hormonal à base de crème estradiol et de progestérone douce

    Rédigé par : gyne30 |
    le 18 octobre 2014 à 22:34
    |
    |

  • Merci beaucoup , Gyne!
    Puis-je penser que je suis donc en ménopause précoce et qu’alors, seule la fiv serait envisageable pour avoir un enfant?
    Merci pour tout

    Rédigé par : ella |
    le 19 octobre 2014 à 10:39
    |
    |

  • ella je n’ai pas d’information sur votre bilan hormonal pour savoir si vous êtes ou non en insuffisance ovarienne passagère ou définitive
    ce que je puis vous dire c’est qu’avec ce taux d’estogènes, il vous faut une stimulation par injections quotidiennes pour ovuler
    la FIV n’est nécessaire
    que si votre partenaire a un sperme déficient
    ou que vos trompes sont altérées
    ou que vous avez de l’endométriose
    donc une FIV , oui , pourquoi pas mais après un bilan complet en service PMA

    Rédigé par : gyne30 |
    le 19 octobre 2014 à 11:31
    |
    |

  • D’accord, merci miss frottis. Et est ce que la sensation de flottement que j’ai depuis que j’ai commencé ma pilule ( 3 jours) devrait disparaître ?

    Rédigé par : Julia |
    le 19 octobre 2014 à 14:28
    |
    |

  • oui je le pense julia

    Rédigé par : gyne30 |
    le 19 octobre 2014 à 15:36
    |
    |

  • Bonjour j’ai eu un traitement colposeptine et flagyl depuis j ai eu mes règle en avance couleur marron foncé qui n à durer que 3 j av des douleur au dos et au ventre esce du au au traitement

    Rédigé par : lydia |
    le 05 novembre 2014 à 14:00
    |
    |

  • Bonjour et un grand merci pour ce que vous faites !
    Ménopausée, je suis depuis trois mois sous traitement : 3 pressions Estreva + Utrogestan 200 en continu mais les douleurs vaginales – juste à l’entrée – persistent lors de la pénétration (le plaisir arrive bien heureusement ensuite) et mes petites lèvres me font mal un certain temps après. Je précise que mes petites lèvres se collent l’une à l’autre en continu et que le papier toilette reste collé lui aussi… (je m’excuse pour les détails). D’autre part, je remarque que je n’ai aucune glaire vaginale, c’est donc tout le temps « sec » et ça fait mal au quotidien ! J’ai un tube de Colpotrophine à disposition mais j’ai peur que ça ne me brûle encore plus et qu’il y ait surdosage hormonal. J’ai aussi du Géliophil et du Cicalphate que je n’utilise pas non plus de crainte de voir mes symptômes empirer. Que me conseilleriez-vous ? par avance un grand merçi !

    Rédigé par : géraldine |
    le 09 novembre 2014 à 17:26
    |
    |

  • géraldine vous aviez ce problèmes avant l’utilisation du THM ?

    Rédigé par : gyne30 |
    le 09 novembre 2014 à 17:52
    |
    |

  • Auparavant, j’ai eu pas mal de mycoses et infections urinaires avec des douleurs vaginales et/ou vulvaires aussi. Par moments, les petites lèvres se collaient déjà avec brûlures après avoir uriné. Cela fait plusieurs années que ça dure et je désespère d’aller véritablement mieux un jour…

    Rédigé par : géraldine |
    le 09 novembre 2014 à 19:25
    |
    |

  • et si vous consultiez un dermatologue geraldine ?
    Les petites lèvres qui se collent ce n’est pas banal !
    il y a un problème dermato infectieux ou pas , je ne sais pas , mais il y a un problème

    Rédigé par : gyne30 |
    le 09 novembre 2014 à 19:46
    |
    |

  • J’ai oublié de préciser que c’est moi qui ait pris l’initiative de passer de 2 à 3 doses depuis quelques jours… D’autre part, j’ai pris un générique d’Utrogestan au mois d’octobre qui m’a provoqué une inflammation de la vulve. J’ai une autre question : avant qu’on ne me retire mon stérilet Mirena il y a 4 ans, tout allait très bien ; est-ce que ce ne serait pas une solution que de m’en remettre un ? Merci encore.

    Rédigé par : géraldine |
    le 09 novembre 2014 à 19:47
    |
    |

  • géraldine si vous étiez très heureuse sous mirena , pourquoi l’avoir retiré ?
    oui pourquoi pas un autre mirena mais quel était le motif du retrait de mirena ?

    Rédigé par : gyne30 |
    le 09 novembre 2014 à 19:56
    |
    |

  • C’est mon médecin qui me l’a retiré car il y avait, selon lui, des dépots blanchâtres douteux sur le fil. Et c’est suite à son retrait que mes règles ne sont jamais revenues et qu’on a découvert une ménopause précoce. Sinon, j’ai déjà vu un dermato qui m’avait prescrit une crème à base de cortisone et ce fut pire encore… Voilà pourquoi je suis un peu perdue. Peut-être faudrait-il un dermato spécialiste en pathologies vulvaires ?

    Rédigé par : géraldine |
    le 09 novembre 2014 à 20:09
    |
    |

  • oui géraldine c’est la bonne démarche
    si vous avez une ménopause précoce votre corps a changé et votre peau aussi
    peut-être avez vous gardé de mirena la période où vous n’étiez pas encore ménopausée et où vos muqueuses étaient hydratées

    Rédigé par : gyne30 |
    le 09 novembre 2014 à 21:49
    |
    |

  • Merci beaucoup pour votre disponibilité et la rapidité de vos réponses !

    Rédigé par : géraldine |
    le 09 novembre 2014 à 22:02
    |
    |

  • bonjour
    J ai 45ans in sterilet cuivre et je suis embêtée avec la secheresse vaginale. Puis je mettre creme colpotrophine et ovule calendula en même temps?
    Puis je la mettre 2xjour la creme.

    Rédigé par : Christelle |
    le 11 novembre 2014 à 16:40
    |
    |

  • oui bien sûr christelle

    Rédigé par : gyne30 |
    le 11 novembre 2014 à 18:01
    |
    |

  • la dose pour la creme c est 2x ou 1 par jour?
    Gydrelle creme est çe identique
    Si colpotrophine creme on ressent un bien etre directe?

    Rédigé par : Christelle |
    le 11 novembre 2014 à 18:13
    |
    |

  • non le bien être se ressent au bout de huit à dix jours christelle
    gydrelle est bien aussi , à tester

    Rédigé par : gyne30 |
    le 11 novembre 2014 à 18:45
    |
    |

  • je vais commencer ce soir donc je dois mettre les ovules calendula au coucher. La creme peu avant. Et demain matin je peux en remettre au réveil et le soir la creme ou juste 1xque le matin que me conseillez vs je voudrais que sa me brule i
    Ou que je fasse erreur . Merci

    Rédigé par : Christelle |
    le 11 novembre 2014 à 19:56
    |
    |

  • calendula au coucher et crème matin et soir christelle

    Rédigé par : gyne30 |
    le 11 novembre 2014 à 20:00
    |
    |

  • Bonjour Docteur …J’ai des démangeaisons de partout sur le corps..sont elles dues à la prémènopause ..J’ai 48 ans mais j’ai toujours mes règles abondantes et longues …Merci ….bonne journèe

    Rédigé par : marcelle |
    le 26 novembre 2014 à 10:02
    |
    |

  • non pas du tout marcelle il faut chercher une autre cause

    Rédigé par : gyne30 |
    le 26 novembre 2014 à 11:24
    |
    |

  • Merci ….je vais voir ça de près ..

    Rédigé par : marcelle |
    le 26 novembre 2014 à 11:51
    |
    |

  • Bonjour,
    J’ai 25 ans et cela fait un an et demi que j’ai des infections urinaires à répétition, constamment envie d’uriner, des brûlures vulvo vaginales (celles ci se sont beaucoup diminuées grâce à des séances d’ostéopathie). Je ne peux plus avoir de rapport intime à cause de la douleur que cela me cause ou, parfois, je ne sens rien du tout. Depuis ce temps, je n’ai plus d’écoulements (pertes blanches normales) ,mais de temps en temps de grosses pertes épaisses jaunâtres en urinant. Après avoir vu plusieurs médecins et gynécologues, aucune solution… Je suis vraiment désespérée, d’autant que cela me gêne au quotidien.
    Cela pourrait-il être dû à un manque d’oestrogène? Une éventuelle solution à me proposer?
    Merci d’avance.

    Rédigé par : aurélie |
    le 29 novembre 2014 à 00:57
    |
    |

  • aurélie vous devez
    consulter un urologue pour savoir ce qui se passe
    faire une recherche de mycoplasme dans les urines
    prendre un cp de precyst tous les jours en attendant la consultation chez l’urologue
    quelle est votre pilule ?

    Rédigé par : gyne30 |
    le 29 novembre 2014 à 01:05
    |
    |

  • Bonjour,
    J’ai 53 ans, et je n’ai plus mes règles depuis 9 mois. Comme je souffre de bouffées de chaleur depuis 2010, j’ai pris un traitement hormonal substitutif pendant 3 ans et demi (1 dose d’oestrogène + 1 dose de progestérone par jour ou 1 dose de chaque tous les deux jours, selon les périodes) avec quelques arrêts de deux ou trois mois, deux fois par an pour voir si je pouvais arrêter le traitement. Comme les bouffées de chaleur ne passaient pas je le reprenais. J’ai fini par arrêter le THS parce que j’avais des migraines et que mon gynécologue me l’a fortement recommandé. Ma soeur a eu un cancer du sein. J’ai une mastose et ma poitrine est surveillée tous les ans. Aujourd’hui, je voudrais recommencer le traitement hormonal pour deux raisons : 1. Je souffre d’insomnie à cause des bouffées de chaleur. Je me réveille au moins trois fois par nuit et j’arrive de moins en moins à me rendormir. Je dormais 8 h par nuit, j’en suis à 5 ! Dans la journée c’est supportable même si c’est très désagréable. 2. Je souffre de sécheresse vaginale et j’ai mal pendant les rapports sexuels. les gel type sensilube ne suffisent plus. J’ai essayé il y a trois jours du REPLENS mais ma vulve me gratte et me pique et j’ai l’impression d’avoir développé une mycose. Mes questions sont les suivantes : 1. Pensez-vous que je peux (dois) reprendre le traitement hormonal ? 2. Dois-je continuer le Replens même si ça gratte parce que c’est une réaction « normale » les premiers temps ou est-ce que je dois arrêter ? Si oui, que me conseillez-vous comme autre traitement ? J’ai pris rendez-vous chez mon gynécologue mais il ne peut pas me recevoir avant mi janvier et je suis perdue. Je ne sais plus quoi faire pour me soigner. Merci d’avance pour votre aide. Jac

    Rédigé par : Jacqueline |
    le 06 décembre 2014 à 17:16
    |
    |

  • d’abord il faut essayer
    folliculinum 5 CH un tube dose les 7 et 14 du mois
    progesteronum 5CH un tube dose les 22 et 25 du mois
    le tout sur un an
    accompagné de deux cp de serelys sur un mois puis un cp sur un an
    donnez moi de vos nouvelles dans trois mois
    pour la sécheresse faites vous prescrire par votre généraliste
    colpotrophine ovules deux fois par semaine
    colpo crème tous les jours
    au début ça va piquer , perséverez et donnez nous de vos nouvelles dans trois mois
    à mon avis vous serez très contente de ce tt qui ne favorise aucunement les K du sein ni les mastoses
    vous êtes à risque de K du sein , si on pouvait l’éviter ce serait mieux non ?
    faites doser votre vit D il faut avoir 75 pour éviter les K
    ne prenez plus aucun produit venant des animaux sauf volailles et lapin ( pas de beurre pas de fromage pas de yaourts)
    tentez un régime sans gluten
    tentez les produits bio sans pesticides
    faites du sport
    vous verrez vous vous porterez bien mieux jacqueline

    Rédigé par : gyne30 |
    le 06 décembre 2014 à 20:30
    |
    |

  • Merci beaucoup pour ces précieux conseils que j’imprime aussitôt.
    je n’ai pas compris comment je dois prendre les comprimés de Sérelys ?
    Deux comprimés tous les jours sur un mois, puis un par jour sur un an ?
    ou seulement quand je prends le folliculinum et le progesteronum ?
    Je suppose qu’à part la colpotrophine tous ces produits sont délivrés sans ordonnance ?
    Encore merci et bonne journée.
    Jacqueline

    Rédigé par : Jacqueline |
    le 09 décembre 2014 à 08:21
    |
    |

  • serelys tous les jours jacqueline
    tout est sans ordonnance sauf colpot
    l’homéopathie prescrite par un médecin est remboursée

    Rédigé par : gyne30 |
    le 09 décembre 2014 à 09:40
    |
    |

  • Bonjour
    le luteran par voie orale peut-il rapidement occasionner des brûlures vaginales et vulvaires ? Merci.

    Rédigé par : Géraldine |
    le 10 décembre 2014 à 14:41
    |
    |

  • je ne sais pas geraldine aucune patiente ne m’en a parlé

    Rédigé par : gyne30 |
    le 10 décembre 2014 à 14:44
    |
    |

  • merci pour votre réponse je ne suis pas en menopose disons si je ne mes pas de la crème a chaque rapport affreux peut être car je n’ai plus duterus que cela est comme cela car on ma dit de mette ovule de colpotrophine quand on est en menopose aider moi merci

    Rédigé par : chipie |
    le 07 janvier 2015 à 18:23
    |
    |

  • oui je suis gêné en marchant je ne sais pas quoi prendre et comme a chaque rapport sa fait mal je ne sait pas quoi prendre merci jai oublier de vous dire il mereste un ovaire jai 50 ans pas en menopose et colpotrophine me faire peur

    Rédigé par : chipie |
    le 08 janvier 2015 à 17:27
    |
    |

  • Bonjour,
    J’ai une endométriose. J’ai été opérée et je prends un traitement depuis 5 ans qui me permet de ne plus avoir de cycles donc plus de douleurs : provames 1 mg et 1 androcur. Depuis quelques temps, je souffre d’une carence en oestrogènes (sécheresse vaginale, infections urinaires à répétitions, accès de sueur). Je suis donc passée à provames 2 mg avec toujours 1 androcur. A la première prise de ce nouveau traitement, j’ai ressenti douleurs pelviennes, jambes lourdes, migraines. Je suis tout de suite repassée à provames 1 mg et les symptômes ont disparu. Pensez-vous que ces trois symptômes peuvent être liés à l’augmentation du provames ? Sauriez-vous comment il pourrait être possible de maintenir le provames à un niveau > à 1 mg sans ressentir d’effets secondaires ? J’ai beaucoup de mal à avoir réponse à mes questions. J’espère que vous pourrez m’aider.
    Merci beaucoup.

    Rédigé par : Lila |
    le 08 janvier 2015 à 22:32
    |
    |

  • et si vous passiez à 1/2 androcur ? voire 1/4 ?
    ne prenez pas provames 2 cela ne vous va pas et ne vous ira jamais
    la sécheresse vaginale se combat aussi avec colpotrophine et les bouffées avec serelys

    Rédigé par : gyne30 |
    le 09 janvier 2015 à 00:16
    |
    |

  • Vraiment merci. Je vais de ce pas suivre vos conseils. J’en profite pour vous remercier de mettre à disposition de la société et des femmes en particulier vos connaissances et votre expertise. C’est si rare de nos jours et, au vu du nombre de questions que vous recevez, si utile. Merci !

    Rédigé par : Lila |
    le 10 janvier 2015 à 13:38
    |
    |

  • Bonjour Gyne,
    Voilà j’ai 36 ans et diagnostiquée en ménopause précoce depuis 4 ans. Je n’ai quasiment plus de règles (dernières en octobre et avant ça en avril); le moral souvent dans les chaussettes, une libido qui contraste avec tout l’amour et le désir que j’ai pourtant pour mon conjoint; des rapport sexuels perturbés par une sécheresse vaginale et parfois des pertes blanches très épaisses qui ne rendent pas les rapports plus agréables.S’ ajoute un désir d’enfant qui se précise! Je suis plutôt médecine douce mais là ça commence a faire un peu bcp, je vais donc envisager un traitement. Aurriez-vous un conseil? Merci, cordialement

    Rédigé par : Fine |
    le 17 janvier 2015 à 00:36
    |
    |

  • oui fine prenez des hormones bio identiques pour refaire des cycles avec des hormones naturelles
    il faut utiliser des patches ou du gel d’estrogene du 1 au 25 du mois et de la progesterone naturelle du 15 au 25 du mois
    du 26 au 30 pas de tt
    des règles reviendront , votre libido aussi, la sécheresse disparaîtra , la décalcification osseuse s’arrêtera ….et qui sait si une ovulation surprise ne surviendra pas
    aucune médecine douce ne pourra vous donner une ovulation

    Rédigé par : gyne30 |
    le 17 janvier 2015 à 00:45
    |
    |

  • Et que faire en cas de ménopause précoce (32 ans) et contre indication aux hormones (facteur de leiden) .Je suis un peu désespérée..

    Rédigé par : marie |
    le 19 janvier 2015 à 22:03
    |
    |

  • le facteur V de leyden ne contre indique pas du tout les hormones bio identiques naturelles gel estreva et progesterone per os ou par voie vaginale marie

    Rédigé par : gyne30 |
    le 19 janvier 2015 à 22:34
    |
    |

  • Bonjour Gyne,
    je suis tombée sur votre blog par hasard mais je n’ai pas trouvé de réponse aux questions que je me pose en ce moment. Je vais sur mes 53 ans et j’ai depuis 5 mois, surtout le matin, de la diarrhée aiguée avec gaz et ballonnement. Je suis sous Lutéran 5 depuis quelques années, 21 jours par mois, avec arrêt de 7 jours et mes diarrhées et gaz sont très intenses 2 ou 3 jours avant la reprise du Lutéran. Bien sûr, j’ai vu un gastro qui m’a fait faire une batterie d’examens (colio,Entero-irm,analyse de sels, de sang pour la thyroide, pour les allergies) Tout va bien!! Il m’a mis sous Entocort (traitement de la maladie de Crohn) mais je n’ai pas cette maladie, mais malgré cela, mes problèmes continuent. Il s’obstine à vouloir me trouver quelque chose dans son domaine. Pourriez-vous me dire si mes problèmes ne pouraient pas venir d’une baisse éventuelle d’oestrogènes, due à un début de ménopause ?? et si oui, quel est le test à faire pour voir le niveau d’oestrogènes et quel est le traitement ?
    merci d’avance pour la réponse
    Odile

    Rédigé par : Odile |
    le 22 janvier 2015 à 14:56
    |
    |

  • Bonsoir, je suis tombée sur ce blog très intéressant, mais je nage toujours un peu en ce qui me concerne.
    J’ai des soucis homonaux depuis une quinzaine d’années, on m’a (gynéco et généralistes) toujours dit que ca passerait avec le temps, mais rien n’y fait. Kyste dans la poitrine, douleurs pré menstruelles, pendant les règles importantes, flux abondant et irréguliers. Mais avec es années j’ai appris à m’en incommoder.
    Les soucis ont changer avec le temps. Il y a peu, de l’acné est apparu, les douleurs dans la poitrine revenues bien trop forte à mon gout.
    Je suis allée voir mon gynéco qui me dit que je suis en pleine santé, me donne un peu de trophigil car je lui ai parlé de douleurs, et un gel.
    Ah oui! je n’ai jamais pri la pilule via un traitement en parallèle qui en anule l’effet. De toute façon je préfère…
    J’ai changé de régime alimentaire depuis, plus de lait, de gluten, de sucre au max, ca va mieux… Mais au moment des règles, l’acné revient. C’est très frustrant je n’en ai jamais eu en plus!
    Je n’arrive pas à savoir de quelle hormone je manque ou j’ai en trop. A mes 16 ou 17 ans j’ai mis du progestogel, donc je pensais manquer de progestérone. Mais avec le trophigil… Je n’sais plus. Personne ne veux me faire de bilan, des boutons c’est pas important. J’aimerais me soigner naturellement, j’en ai déjà vu les effets et c’est plus mon truc.
    J’avais aussi pris une huile essentielle, la sauge sclarée, qui régule les oestrogènes, j’avais mal réagit et fait des tous petits boutons partout et j’me sentais bizarre, ca m’faisais come des vertiges le long de la prise en application, j’ai très vite arrété!
    Un conseil?

    Rédigé par : Mi figue mi raisin |
    le 23 janvier 2015 à 03:08
    |
    |

  • non, je n’ai aucun conseil à vous donner sinon de voir un homéopathe
    vous avez un déséquilibre hormonal parce que vos ovaires ne travaillent pas au mieux , ce qui est tout à fait banal lorsqu’on est stressée mi figue mi raisin

    Rédigé par : gyne30 |
    le 23 janvier 2015 à 12:06
    |
    |

  • Bonjour Gyne,
    Je renouvelle ma demande car je n’ai pas eu de réponse à ma 1ère demande du 22/01.
    Je suis tombée sur votre blog par hasard mais je n’ai pas trouvé de réponse aux questions que je me pose en ce moment. Je vais sur mes 53 ans et j’ai depuis 5 mois, surtout le matin, de la diarrhée aiguée avec gaz et ballonnement. Je suis sous Lutéran 5 depuis quelques années, 21 jours par mois, avec arrêt de 7 jours et mes diarrhées et gaz sont très intenses 2 ou 3 jours avant la reprise du Lutéran. Bien sûr, j’ai vu un gastro qui m’a fait faire une batterie d’examens (colio,Entero-irm,analyse de sels, de sang pour la thyroide, pour les allergies) Tout va bien!! Il m’a mis sous Entocort (traitement de la maladie de Crohn) mais je n’ai pas cette maladie, mais malgré cela, mes problèmes continuent. Il s’obstine à vouloir me trouver quelque chose dans son domaine. Pourriez-vous me dire si mes problèmes ne pouraient pas venir d’une baisse éventuelle d’oestrogènes, due à un début de ménopause ?? et si oui, quel est le test à faire pour voir le niveau d’oestrogènes et quel est le traitement ?
    merci d’avance pour la réponse
    Odile

    Rédigé par : odile |
    le 23 janvier 2015 à 16:50
    |
    |

  • odile on ne fabrique plus d’estrogènes sous luteran ménopause ou pas
    je ne sais pas à quoi sont dus ces problèmes
    avez vous pensé à arrêter luteran ?

    Rédigé par : gyne30 |
    le 23 janvier 2015 à 19:10
    |
    |

  • bonjour miss frottis ma gynico ma donner du flagyl 500 pour les demanjaison mais elle na ma pas dit combien en prendre esque cela est dangereux merci

    Rédigé par : amandine |
    le 29 janvier 2015 à 13:40
    |
    |

  • ce n’est pas dangereux amandine
    il faut appeler le secrétariat pour demander la posologie du flagyl
    c’est votre gynéco le chef, pas mois

    Rédigé par : gyne30 |
    le 29 janvier 2015 à 14:06
    |
    |

  • bonjour je me permets de vous solliciter. porteuse du gene de predisposition au cancer du sein et des ovaires brca1, ablation des ovaires il y a 10 ans à 38 ans. 48 maintenant. Sans aucun désagréments de la menopause saf maintenant la secheresse et l’atrophie; le gyneco m’a prescrit colpotrophine 20 jours sans explications mais vu les contre indications et mes antécédents. JE vousdemande conseil. je suis mefiante par rapport a ces hormones. JE VOUS REMERCIE

    Rédigé par : ANNE |
    le 30 janvier 2015 à 19:28
    |
    |

  • aucun souci anne colpotrophine ne donne pas de K
    j’ai des patientes ayant fait un K qui en prennent , elles n’ont jamais rechuté

    Rédigé par : gyne30 |
    le 30 janvier 2015 à 21:21
    |
    |

  • bonjour docteur je me permet de vous sollicité
    Mon probléme j ai 74ans
    A l.âge de 28 ans j ai fait une endométriose,opération plus d ovaires,le col de l utérus n a pas pu être enlevé car il était collé au colon
    Depuis cette opération je n’ai jamais pris de traitement pour la ménopause j allais réguliérement faire mes éxamens jamais rien d anormal.Depuis Octobre 2012
    aprés plusieurs irm,radio,infiltrations inéficasses,et tout un parcours de combattant
    On m a appris que mes douleurs venaient d’une névralgie du nerf pudental je n’ai jamais revu un génycologue je vous demande svp de m aider pensez.vous que je devrai voir un génycologue que cela m aiderai à guerir de mes douleurs.mon nerf. n est pas comprimé.merci de me répondre
    bravo pour votre cite

    Rédigé par : Fleur |
    le 27 février 2015 à 22:02
    |
    |

  • oui fleur allez consulter un gynécologue
    colpotrophine ovules en cure vont vous aider
    l’ostéopathie aussi

    Rédigé par : gyne30 |
    le 27 février 2015 à 22:26
    |
    |

  • bonjour,
    je viens de consulter un gynecologue suite a une pesanteur sur la vessie (pas d infection urinaire)mon gastro pense que cela peut venir d’un dolicolon en situation pelvienne. le gynécologue lui est persuade que comme je suis menopausee depuis 2 ans, il s’agit d’un manque d’hormone et d’un affinement de la membrane vaginale. il m’a immédiatement mise sous colpotrophine ovule. je supporte mal ce traitement qui me donne brûlure et nausée. ma question est la suivante: n’aurais je du pas faire une prise de sang pour confirmer ce manque d’hormones et le dosage a prendre? il y a bien eu un frottis mais j’attends encore les résultats. et il y a t’il d’autres solutions avec moins d’effets secondaires? merci docteur

    Rédigé par : patsy |
    le 05 mars 2015 à 13:32
    |
    |

  • il faut essayer
    gydrelle
    ou physiogyne ovule
    ou trophigil patsy
    il faut des estrogènes locaux si possible
    un dosage hormonal montrera une absence d’estrogènes normale en post ménopause , il ne peut en être autrement mais le tt hormonal est plus ou moins supporté même si il est nécessaire patsy
    le dosage hormonal ne nous donne pas la marque du produit qui va vous aller !

    Rédigé par : gyne30 |
    le 05 mars 2015 à 14:26
    |
    |

  • bonjour,
    depuis mon dernier mail, les choses n’ont pas évolues favorablement. je tenterai cet après midi de joindre mon médecin mais je souhaiterai avoir votre avis, je semble faire une drôle de réaction a la colpotrophine. je ne l’ai pourtant pris que 3 jours et nous sommes aujourd’hui 3 jours après l’arrêt . au début il s’agissait de tiraillement et a présent j’ai tous les symptômes dune infection urinaire (brûlures a la miction, surtout fin)+ brûlures vaginales ainsi que pertes de filaments sanguins. je tiens a préciser qu’avant de prendre ces ovules , je n’avais jamais eu aucun de ces symptômes.. est il possible que je fasse une infection urinaire suite a la prise de ce médicament? et qu’est ce qui pourrait soulager ces symptomes…. merci pour votre aide

    Rédigé par : patsy |
    le 09 mars 2015 à 14:09
    |
    |

  • patsy faites un ECBU pour rechercher une infection urinaire
    colpot ne donne pas d’infection urinaire au contraire
    mais si vous faites une allergie au produit vous aurez une infection
    donc arrêt des ovules et revoir votre médecin

    Rédigé par : gyne30 |
    le 09 mars 2015 à 14:28
    |
    |

  • bonjour
    je me permets de revenir vers vous car je me sens un peu seule avec mon souci . je n’ai pas encore réussi a voir mon gynéco qui est débordé ( RV pas avant 1 semaine) . j’ai reçu aujourd’hui mon frottis par mail dont le résultat est: « présence de nombreuses cellules malpighiennes intermediaire, parabasales et basales, depourvues d’atypies. » pouvez vous m aider et me donner votre avis. il y a t il quelque chose dans ce resultat qui d’apres vous, pourrait expliquer mes symptomes qui depuis avoir utilise la colpotrophine ne partent pas . En fait c est surtout la nuit que la sensation de brûlures même a la miction (pas d infection urinaire), et de tiraillement est au plus fort, quelques filament sanguins descendent). le gyneco m avait prescrit par mail de la cycatridine et la creme agynax, je mets également de la cicalfate et des ovules pour restaurer la flore depuis 2 jours . tout cela calme énormément mais pendant un temps limite.Mon generaliste ne pense pas a une allergie car cela dure depuis trop longtemps. Je n’ai aucune perte vaginale. dune façon générale lors de ce genre de frottis, des recherches d infections, de champignons sont elles faites? en vous remerciant infiniment de toute l’aide que vous m’avez déjà apporte. cordialement patsy

    Rédigé par : patsy |
    le 16 mars 2015 à 13:27
    |
    |

  • patsy les frottis recherchent les virus pas les microbes
    vos frottis montrent une sécheresse hormonale massive , c’est tout
    le livial pourrait vous aider sur un mois à réparer votre vagin

    Rédigé par : gyne30 |
    le 16 mars 2015 à 14:35
    |
    |

  • merci de cette information, cette sécheresse massive dont vous parlez quelles en sont les symptômes en général , que risque ton a ne pas prendre dhormone .mon gyneco a ete très clair sur le fait qui ne me prescrirait pas d hormones en pilules, mais il existe peut être des ovules mieux supportes que le colpotrophine. avant de prendre ces ovules, je ne ressentait rien au vagin mais juste une pesanteur sur la vessie.
    merci vraiment pour votre aide et la rapidite de vos reponses

    Rédigé par : patsy |
    le 17 mars 2015 à 02:16
    |
    |

  • on a des brûlures lors des rapports sexuels , on a des douleurs dans le bas du ventre, on a la vessie pesante, on a parfois de grosses pertes comme de l’eau , on a des cystites ….voila patsy…..et on peut faire une névralgie pudendale

    Rédigé par : gyne30 |
    le 17 mars 2015 à 11:33
    |
    |

  • merci , en effet lorsque j’avais fait des recherches sur mes symptômes, j’étais tombe sur votre article sur la névralgie pudentale. cela m’inquiete.’Comment trouver un gynécologue capable de diagnostiquer ce genre de chose, le mien, ne semble pas très intéressé par mon souci. je ne crois pas avoir fait une allergie a la colpotrophine mais je pense que le fait d’avoir pris ces ovules ont déclenches une réaction sur un vagin peut être déjà irrite.Vous avez parle de trophygine , est ce moins agressif? sinon le livial est il bien supporte? ce seront mes dernières questions car je ne veux pas abuser je sais que je devrais etre entrain de poser ces questions a mon gynecologue mais cela n’est pas possible.donc encore merci pour votre disponibilité.je vais essayer de trouver quelqu’un dans la région PACA. très cordialement

    Rédigé par : patsy |
    le 17 mars 2015 à 13:00
    |
    |

  • allez voir le Dr Bautrant sur Aix ( il exerce aussi du côté de Marseille) patsy :il écartera ou non le diagnostic de NP en une seule consultation et vous proposera des pistes thérapeutiques
    trophigil est très bien toléré
    le livial est bien supporté mais c’est un tt d’épreuve : s’il fonctionne au bout de 15 jours c’est bien que tout est lié à la sécheresse tissulaire
    après on n’est pas obligée de le poursuivre

    Rédigé par : gyne30 |
    le 17 mars 2015 à 13:05
    |
    |

  • Laisser un commentaire Annuler la réponse.

    • Articles récents
      • Endométriose : espoirs thérapeutiques
      • STEDIRIL : la contraception des années 70 ….à ne pas oublier
      • J’ai une boule dans le sein : que faire ?
      • SURGESTONE : la contraception de la dernière chance
      • OPTIMIZETTE : Cerazette remboursée
    • Commentaires récents
      • meli dans BELARA : la moins dangereuse des pilules oestroprogestatives
      • meli dans BELARA : la moins dangereuse des pilules oestroprogestatives
      • Ela94 dans Leeloo : la pilule bientôt la plus prescrite
      • aurore dans La couleur, la quantité et la durée des règles normales
      • gyne30 dans Androcur : à quoi sert ce produit hormonal ?
    • Archives
      • avril 2015
      • mars 2015
      • février 2015
      • septembre 2014
      • juin 2014
      • mai 2014
      • avril 2014
      • mars 2014
      • février 2014
      • janvier 2014
      • décembre 2013
      • novembre 2013
      • octobre 2013
      • septembre 2013
      • août 2013
      • juillet 2013
      • juin 2013
      • avril 2013
      • mars 2013
      • février 2013
      • janvier 2013
      • décembre 2012
      • novembre 2012
      • octobre 2012
      • septembre 2012
      • août 2012
      • juillet 2012
      • juin 2012
      • mai 2012
      • avril 2012
      • mars 2012
      • février 2012
      • janvier 2012
      • décembre 2011
      • novembre 2011
      • octobre 2011
      • septembre 2011
      • août 2011
      • juillet 2011
      • juin 2011
      • mai 2011
    • Catégories
      • Actualité
      • Médecine
      • Mon histoire personnelle
      • Non classé
    • Méta
      • Connexion
      • Flux RSS des articles
      • RSS des commentaires
      • Site de WordPress-FR

    le monde.fr
    Aide | Ce blog est édité grâce au concours de WordPress

    Les oestrogènes : comment soigner, première partie | Miss Frottis

    Progestérone Naturelle